Génoise de chocolat noir et de cacao amer « façon pain perdu » aux fraises

1-genoise-de-cacao-perdue-aux-fraises-ok

 

Vous vous souvenez sans doute de mon « Vacherin pour Pâques » de l’année dernière, non ?…

Et bien suite à cette recette, il me restait de la génoise à base de chocolat noir et de cacao amer dont j’avais congelé une partie coupée en cubes de 2cm de côté environ, et une autre partie en miettes

J’ai déjà utilisé les miettes pour préparer ma « Tarte aux nèfles et romarin », et aujourd’hui, je vous propose d’utiliser les cubes de cette génoise… Nous allons les préparer comme des mini pains perdus !

ROUGE VOLONTÉ 

Introduction :

C’est la fraise que nous choisissons aujourd’hui pour le « rouge volonté »

fraise OK

… ainsi que le gingembre racine

gingembre racine OK

… les baies du Paradis

baie du Paradis maniguette OK

… et le romarin.

romarin OK

Nous ajoutons à cela le nécessaire pour réaliser un pain perdu façon OSER les couleurs dans votre assiette !, avec la génoise chocolat et cacao amer… et à nous le regain en volonté !…

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette recette pleine de volonté :

Pour 1 à 2 personnes en guise de dessert assez copieux :

Pour la génoise façon pain perdu :

  • Environ 200g de génoise chocolat noir-cacao amer coupée en cubes, soit environ 46 cubes
  • 1 œuf entier
  • 20g de sucre roux en poudre
  • 60ml de lait ½ écrémé
  • 1 à 2 cuillères à soupe de farine
  • De la matière grasse
  • Éventuellement, du sucre glace à saupoudrer à la minute sur la génoise « perdue » !

2-genoise-de-cacao-perdue-aux-fraises-ok

 

Pour la salade de fraises :

  • 150g de fraises
  • 1 cuillère à soupe de velours de balsamique
  • 1 cuillère à soupe de sucre roux
  • 1 goutte de jus de citron jaune
  • 1 pouce de gingembre frais racine
  • 1 cuillère à café de romarin
  • Quelques baies du paradis (maniguette)
  • Du poivre du moulin, mais pas de sel !
  • Éventuellement, quelques copeaux de chocolat

3-genoise-de-cacao-perdue-aux-fraises-ok

Comment procéder :

Nous mélangeons légèrement au fouet l’œuf et la farine, puis nous ajoutons le lait ainsi que le sucre roux et laissons tremper les cubes de génoise dedans afin qu’ils s’imbibent de ce mélange.

Pendant ce temps, nous lavons et équeutons les fraises, puis nous les coupons en grosse brunoise et les laissons mariner dans le velours de balsamique mélangé au sucre roux, au jus de citron, avec le gingembre frais racine épluché et coupé finement, ainsi que le romarin et les baies du paradis. Nous ajoutons quelques tours du moulin à poivre et laissons reposer jusqu’au moment de servir.

Nous faisons fondre de la matière grasse dans une grande poêle, et faisons ensuite dorer les cubes de génoise de tous les côtés.

Nous les servons encore chauds, ou au moins tièdes, en saupoudrant éventuellement du sucre glace sur le dessus, et à côté, nous dressons joliment les fraises… avec, si nous le souhaitons, des copeaux de chocolat noir…

A vos papilles !

4-genoise-de-cacao-perdue-aux-fraises-ok

5-genoise-de-cacao-perdue-aux-fraises-ok

Mettez-vous au rouge, pour…

… Vous stimuler, vous tonifier, vous activer… au niveau physique…

… et agir au niveau du chakra racine « Muladhara »

*************************************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie

*************************************************************************************************

Tartelette « tulipe » aux fraises et pesto d’ail des ours

1-tarte-aux-fraises-et-pesto-dail-sauvage-ok

 

On est (et on naît aussi !…) loufoque, ou on ne l’est pas… « OSER les couleurs dans votre assiette ! » a décidé de l’être… parfois !…

Une tartelette, certes, pleine de saveurs, mais pour les âmes sensibles, il va falloir s’accrocher, car après un tel dessert où le mariage de la fraise et du pesto à l’ail des ours fait honneur et prédomine tout le reste, vous aurez sans doute besoin d’une autre petite douceur avant de siester pour digérer !…

Bref, de la détermination, il va vous en falloir pour oser tester, mais une fois votre peur vaincue, vous serez bien contents d’avoir tenté le coup !

ROUGE DÉTERMINATION 

Introduction :

C’est la fraise que nous choisissons aujourd’hui pour le « rouge détermination »

fraise OK

… ainsi que l’ail des ours/ail sauvage et plus particulièrement, les feuilles dont nous nous servons pour faire un pesto !…

feuille d'ail des ours, d'ail sauvage OK

3-pesto d'ail sauvage OK

Nous ajoutons à cela le nécessaire pour réaliser une tartelette en forme de tulipe, et à nous le regain en détermination !…

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette recette apportant un regain en détermination :

Pour 1 personne, en guise de dessert copieux :

  • 90g de pâte sablée légèrement vanillée
  • 9 grosses fraises
  • 3 cuillères à café bombées de pesto d’ail des ours 
  • 1 cuillère à soupe bombée de sucre roux
  • 3 cuillères à café rases de miel de fleurs crémeux
  • Du poivre du moulin, mais pas de sel !
  • Quelques pignons de pin
  • Un moule tulipe de 17cm de diamètre (pour les bords du haut), de 8cm (dans le fond) et de 6cm de hauteur

2-tarte-aux-fraises-et-pesto-dail-sauvage-ok

 

Comment procéder :

Nous étalons la pâte sablée en un cercle pouvant recouvrir tout le fond ainsi que les bords du moule tulipe.

Nous déposons le miel au fond directement sur la pâte, puis les fraises lavées et équeutées soit entières soit coupées en deux ou en quatre selon leur grosseur.

Nous parsemons le sucre roux sur les fraises, ensuite le pesto d’ail des ours et nous poivrons le tout.

Nous dispersons ça et là quelques pignons de pin avant d’enfourner dans le four préchauffé sur 220°C et nous laissons cuire environ 15-25 minutes, en surveillant la cuisson… Si nécessaire, nous baissons la température du four à mi-cuisson.

Manger cette tartelette à la sortie du four, c’est idéal, mais elle peut être dégustée également froide ou tout du moins à chaleur ambiante.

3-tarte-aux-fraises-et-pesto-dail-sauvage-ok

4-tarte-aux-fraises-et-pesto-dail-sauvage-ok

Mettez-vous au rouge, pour…

… Vous stimuler, vous tonifier, vous activer… au niveau physique…

… et agir au niveau du chakra racine « Muladhara »

*************************************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie

*************************************************************************************************

Œufs au lait de chèvre et coriandre torréfiée

1-oeufs-au-lait-de-chevre-et-coriandre-torrefiee-ok

 

Rien qu’en regardant les photos, vous me direz « Lydie, tes œufs au lait sont ratés !… », et à moi de vous rétorquer « Grrr… Je sais !… mais c’était une première, et la prochaine fois je les réussirai ! »

Ceci dit, c’est juste au niveau de la consistance qu’ils étaient un peu loupés, car au niveau du goût, j’ai énormément apprécié !… Bref, cette recette m’a en quelque sorte amusée !

ORANGE AMUSEMENT 

Introduction :

C’est la coriandre moulue torréfiée que nous choisissons aujourd’hui pour le « orange amusement »

coriandre-torrefiee-moulue-ok

Nous ajoutons à cela quelques autres ingrédients nécessaires à la réalisation de ces œufs au lait et rien de tel pour éprouver un grand amusement !…

 

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette recette visant l’amusement :

Pour 4 personnes en guise de dessert :

2-oeufs-au-lait-de-chevre-et-coriandre-torrefiee-ok

3-oeufs-au-lait-de-chevre-et-coriandre-torrefiee-ok

4-oeufs-au-lait-de-chevre-et-coriandre-torrefiee-ok

 

Comment procéder :

Nous faisons frémir le lait dans une casserole avec le sucre roux et la coriandre moulue torréfiée. Nous mélangeons bien puis nous fouettons toujours sur le feu.

Dans un saladier, nous fouettons les œufs, puis nous versons le lait chaud petit à petit par-dessus tout en continuant de fouetter vivement. Le mélange doit s’épaissir légèrement.

Nous versons ensuite la préparation dans des ramequins que nous plaçons dans un plat à four en ajoutant au fond de l’eau.

Nous mettons dans le four froid et mettons à cuire pendant environ 20 minutes sur 110°C. Ensuite nous augmentons la température du four sur 180°C et laissons cuire encore 15 minutes. Nous augmentons encore la température sur 220°C et laissons cuire encore 10 minutes. Enfin, nous faisons dorer juste sous le grill pendant 5 minutes.

Nous laissons refroidir tout d’abord à température ambiante puis au réfrigérateur.

5-oeufs-au-lait-de-chevre-et-coriandre-torrefiee-ok

6-oeufs-au-lait-de-chevre-et-coriandre-torrefiee-ok

7-oeufs-au-lait-de-chevre-et-coriandre-torrefiee-ok

8-oeufs-au-lait-de-chevre-et-coriandre-torrefiee-ok

Mettez-vous au orange, pour…

… Vous stimuler, vous tonifier, vous activer… au niveau émotionnel…

… et agir au niveau du chakra sacré « Swadisthana »

*************************************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie

*************************************************************************************************

Croquants aux fruits confits…

1-croquants-aux-fruits-confits-ok2-croquants-aux-fruits-confits-ok

 

La triste anecdote de cette recette est la suivante : à la base, ce devait être – et ressembler tant pour la vue, le goût que pour la texture – une pogne sucrée, comme celle de Romans, préparée avec la même pâte de base que ma « pogne de courgette », sauf qu’on y ajoute des œufs en période pascale !… au bout du compte, cela devait donc plus avoir l’aspect d’une brioche des Rois moelleuse et onctueuse en forme de couronne – à laquelle j’avais pensé ajouter des fruits confits – que de croquants !

Oui, mais voilà : cela vous arrive peut être parfois également, bien que la bonne humeur soit au rendez-vous ainsi que la bonne volonté, et bien c’est le coup de fouet ou la main dans la pâte qui ne malaxe pas tous les ingrédients nécessaires à cette réalisation, comme il le faudrait, et si la pâte ne gonfle pas, problème il y a !

C’est ainsi que d’une brioche on arrive à des croquants !… Comme quoi, tous les chemins mènent aux croquants, même celui de la pogne !

Restons positifs tout de même et gardons à l’esprit que cette triste histoire s’est quand même plutôt bien terminée, puisque je me suis régalée en trempant dans mon thé, pendant plusieurs jours de suite, des croquants que je n’avais pas prévus d’avoir à la maison !

Heureuse suis-je encore, malgré mes imperfections en cuisine, d’être plutôt douée pour les revirements de situation et les rebondissements de recette !… Vive la revisite des recettes traditionnelles !

ORANGE ÉPICURISME 

Introduction :

Ce sont les fruits confits (mélange pastèque, écorces d’oranges et citrons) que nous choisissons aujourd’hui pour le « orange épicurisme »

melange-fruits-confits-ok

Nous ajoutons à cela quelques autres ingrédients nécessaires à la réalisation de ces croquants…  et rien de tel pour se retrouver dans un état d’épicurisme total !…

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette recette pleine d’épicurisme :

Pour environ 25-30 croquants :

(Si vous avez une machine à pain, vous pouvez laisser pétrir la pâte dedans, sinon vous utiliserez vos doigts de fée !)

Pour la pâte :

  • 125ml d’eau tiède, ou éventuellement de lait tiède
  • 1 œuf entier
  • 20g de beurre doux
  • ½ cuillère à café de sel fin
  • 4 cuillères à soupe de sucre en poudre
  • 250g de farine
  • 1 sachet de levure de boulanger
  • 150g de fruits confits (mélange pastèque, écorces d’oranges et citrons)
  • Éventuellement 1-2 cuillères à soupe de fleur d’oranger (à ajouter de préférence tout de suite après l’eau ou le lait)

3-croquants-aux-fruits-confits-ok

4-croquants-aux-fruits-confits-ok

Comment procéder :

Nous versons dans l’ordre dans la cuve de la machine à pain, l’eau tiède, ou le lait tiède, éventuellement la fleur d’oranger, puis l’œuf entier, ensuite le beurre doux, enfin  le sel, le sucre, la farine et la levure.

Nous programmons la machine à pain pour « pétrir » la pâte et laissons faire.

Si vous n’avez pas de machine à pain, vous procédez de la même manière, mais sans !

Lorsque la pâte a fini de pétrir et qu’elle a déjà gonflé, nous la sortons de la machine à pain, nous lui donnons la forme d’une couronne, puis nous la laissons lever ainsi encore 20 minutes environ.

Nous ajoutons alors par-dessus les fruits confits coupés en petits morceaux.

Si nous avons encore du temps devant nous, nous pouvons laisser lever le tout environ 30 minutes avant d’enfourner sur 175°C et de faire cuire 15-20 minutes, puis sur 150°C encore 15 minutes.

Une fois cette « pâte » cuite, soit vous l’aurez aussi mal réussie que moi, et il vous faudra la couper de suite en petits croquants avant que ça ne durcisse trop, soit vous l’aurez hyper mieux réussie que moi, et vous pourrez laisser refroidir avant de déguster !

PS : Je vous montre toutes les photos que j’ai prises… celles de la couronne, qui n’a pas gonflé, et celles de la même couronne (« ratée »donc !)  coupée en croquants !…

5-croquants-aux-fruits-confits-ok

6-croquants-aux-fruits-confits-ok

Mettez-vous au orange, pour…

… Vous stimuler, vous tonifier, vous activer… au niveau émotionnel…

… et agir au niveau du chakra sacré « Swadisthana »

*************************************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie

*************************************************************************************************