Beurres aromatisés en « arc-en-ciel »

 

Et oui, ça peut m’arriver aussi, de ne pas trop savoir où classer une recette ?… !… Si on peut parler de recette, d’ailleurs, car l’article que voici est plutôt une combinaison d’idées qui me sont venues les unes derrière les autres… et tout ça a commencé avec une histoire de beurre !…

Je classerais bien cet article parmi les recettes dites jaune, pour le beurre, mais je préfère laisser le doute vers la couleur arc-en-ciel, vus tous ce que j’y ai mis dedans !

 

… Et oui (encore !…), il y a parfois, des choses, des ingrédients, qui font aller et venir notre imagination, que l’on n’arrive même plus à suivre…

… Bon là, en l’occurrence, le fil conducteur de toute l’histoire, mis à part le beurre, bien évidemment, c’est l’arc-en-ciel !… Ben oui, l’arc-en-ciel comporte à lui seul sept couleurs, en tout cas que l’on arrive à distinguer à l’œil nu, et puisqu’il est question de couleurs dans mes assiettes, voilà… voilà !…

Bon… fort heureusement, cette histoire de beurre ne restera pas dans les placards, une fois que cet article sera publié et lu en masse !… Non, ce sera juste le beurre qui restera un peu, plus ou moins longtemps, dans le bac de mon réfrigérateur, jusqu’à ce que mon imagination se soit encore perdue, ici ou là, pour que je l’utilise dans des recettes colorées !

Ce qu’il y a de bien, je trouve, dans le beurre aromatisé, c’est qu’on peut le conserver assez longtemps, soit au réfrigérateur, soit au congélateur déjà coupé en tranches, et on n’utilise seulement la quantité nécessaire…

Ci-dessous, je vous propose neuf idées de beurres aromatisés… Bien sûr, libre à vous de faire fonctionner votre imagination et votre inspiration comme vous le souhaitez… Soyez créatifs, et laissez-vous guider devant votre armoire à épices pour donner à votre beurre l’allure qui vous ressemble !

… Neuf idées de beurres aromatisés : les sept couleurs de l’arc-en-ciel que nous connaissons bien, rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet, et j’ai ajouté à cela encore deux couleurs, le blanc et le marron (brun).

 

Pour neuf beurres aromatisés :

Prévoir environ 9 x 75g de beurre pommade, soit doux soit demi-sel

Pour le beurre ROUGE :

  • Du beurre demi-sel
  • 1 cuillère à café de paprika doux en poudre
  • 1 cuillère à café de baies roses

 

Pour le beurre ORANGE :

  • Du beurre demi-sel
  • 1 cuillère à café de curcuma en poudre
  • 1 cuillère à café de coriandre en graines

 

Pour le beurre JAUNE :

  • Du beurre demi-sel
  • 1 cuillère à café de curry
  • 1 cuillère à café de poivre du Sichuan

 

Pour le beurre VERT :

  • Du beurre demi-sel
  • 1 cuillère à café d’estragon
  • 1 cuillère à café de cardamome verte en capsules

 

Pour le beurre BLEU :

  • Du beurre doux
  • 1 à 2 cuillères à café de sauge bleue

 

Pour le beurre INDIGO :

  • Du beurre doux
  • 1 à 2 cuillères à café de graines de pavot

 

Pour le beurre VIOLET :

  • Du beurre doux
  • 6 à 8 baies de genièvre
  • 1 cuillère à café de velours de balsamique

 

Pour le beurre BLANC :

  • Du beurre doux
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 cuillère à café de sucre roux

 

Pour le beurre MARRON :

  • Du beurre demi-sel
  • De la noix de muscade à râper fraîchement
  • 1 cuillère à café de graines de lin

 

Comment procéder :

Il nous suffit pour chaque beurre, de le mélanger à la fourchette avec les épices et herbes correspondantes. Puis, de lui donner la forme désirée : soit en boudin, soit en galet, soit autres…  et l’envelopper dans du film fraîcheur. Ensuite, il nous faut laisser le beurre au réfrigérateur pour qu’il redevienne ferme…

Seules petites précisions : pour le beurre VERT, il nous faut au préalable ouvrir les capsules de cardamome verte et ne garder que les grains se trouvant à l’intérieur ; pour le beurre VIOLET, il nous faut couper au couteau finement, ou plutôt réduire en poudre au mortier, les baies de genièvre avant de les incorporer au beurre.

Enfin, reste plus qu’à soit le tartiner sur du pain, soit l’incorporer dans des recettes originales…

 

A titre indicatif, je verrais bien :

* le beurre ROUGE accompagner un filet de poisson blanc, pour lui donner un peu de couleur et le relever en goût ;

* le beurre ORANGE, l’utiliser peut-être pour faire rôtir du melon ou des abricots ;

 

* le beurre JAUNE, pour faire cuire et dorer un émincé de volaille, par exemple ;

* le beurre VERT, pour le tartiner sur du bon pain accompagnant un ceviche de daurade ;

 

* le beurre BLEU, sur une poêlée de pleurotes ;

* le beurre INDIGO, à étaler sur une brioche toute chaude tout droit sortie du four le dimanche matin au petit déjeuner !… ;

 

* le beurre VIOLET, pour y faire poêler une tranche de foie gras ;

 *le beurre BLANC, pour faire dorer à la poêle des tranches de pain perdu ;

 

* et le beurre MARRON, pour faire réchauffer dedans quelques mini-fleurs de chou-fleur encore croquantes !…

A vous la livre de beurre, maintenant, et les mélanges improbables d’épices et d’herbes !

 

 

Publicités

Vin chaud à la pomme rouge et divers épices

… à boire avec modération, bien-sûr !

2-vin-chaud-a-la-pomme-rouge-et-divers-epices-ok

 

En hiver, rien de tel qu’un vin chaud maison pour se réchauffer parfois !… Ce qui est agréable, c’est que l’on peut varier au niveau des goûts et des épices que l’on met dedans !

Allez hop, action !… on s’en prépare un aujourd’hui …

ROUGE ACTION 

 

Introduction :

C’est la pomme rouge que nous choisissons aujourd’hui pour le « rouge action »

pomme rouge OK

… ainsi que le vin rouge Bordeaux

vin-rouge-bordeaux-ok

… le romarin

romarin OK

… et le poivre du Sichuan en grains

poivre du Sichuan en grains OK

Nous ajoutons à cela quelques autres ingrédients pour peaufiner le tout… Si avec tout cela nous ne nous mettons point à l’action !…

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette boisson pleine d’action :

Pour environ 2 grandes tasses de vin chaud :

  • 300ml de vin rouge, de type bordeaux
  • ¼ de pomme rouge
  • 1 bâton de cannelle
  • ¼ de jus d’orange non traitée, et facultatif, le zeste !
  • ½ de jus de citron non traité, et facultatif, le zeste !
  • 1 badiane (anis étoilé)
  • 5 clous de girofle
  • ½ cuillère à café de thym
  • ½ cuillère à café de romarin
  • 1 cuillère à soupe bombée de sucre roux
  • ½ cuillère à café de poivre du Sichuan
  • ½ cuillère à café d’un mélange de 4 épices (cannelle, gingembre, girofle, muscade)

1-vin-chaud-a-la-pomme-rouge-et-divers-epices-ok

3-vin-chaud-a-la-pomme-rouge-et-divers-epices-ok

5-vin-chaud-a-la-pomme-rouge-et-divers-epices-ok

Comment procéder :

Dans une casserole, nous faisons chauffer le vin sur feu moyen, puis nous ajoutons le sucre roux que nous laissons fondre dedans.

Pendant ce temps, nous lavons la pomme, l’épépinons et, sans l’éplucher, nous la coupons en mini-brunoise.

Nous pressons les jus d’orange et de citron, après avoir retiré un peu de leur zeste, si souhaité, que nous coupons également en mini-brunoise.

Nous versons les jus dans le vin chaud, ainsi que la pomme en mini-brunoise, et éventuellement les zestes d’orange et de citron.

Nous incorporons le bâton de cannelle, ainsi que la badiane, les clous de girofle, le thym, le romarin, le poivre du Sichuan et le mélange de 4 épices.

Nous laissons ainsi le tout s’infuser sur feu moyen…

… reste plus qu’à servir et à déguster !…

Personnellement, je laisse toujours dans ma tasse les épices ainsi que les fruits et zestes… bien évidemment, si cela vous gêne à la dégustation, vous pouvez filtrer la boisson avant de la servir !

6-vin-chaud-a-la-pomme-rouge-et-divers-epices-ok

4-vin-chaud-a-la-pomme-rouge-et-divers-epices-ok

Mettez-vous au rouge, pour…

… Vous stimuler, vous tonifier, vous activer… au niveau physique…

… et agir au niveau du chakra racine « Muladhara »

*************************************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie

*************************************************************************************************

Quelques idées supplémentaires de boissons chaudes agréables en cette saison :

Lait de poule citronné sans alcool à ma façon 

2-lait de poule citronné sans alcool à ma façon OK

Boisson chaude lactée de châtaignes grillées à la vanille et au cacao amer 

1-boisson lactée de châtaignes OK

Caille farcie aux châtaignes, au Cantal jeune et poivre du Sichuan

1-caille farcie aux châtaignes et au cantal OK

Les cailles… ce nom dont nous raffolons tous et qui nous inspire tous, mais une fois arrivée dans l’assiette, la dégustation est bien « trop » souvent « trop » vite finie… Pour remédier à cela aujourd’hui, « gavons-les » d’une farce atypique qui finira bien par nous rassasier !

Avant d’attaquer le vif de la recette, parlons un peu de la caille : nous avons tendance à vouloir classer la caille parmi les volailles, donc parmi les viandes « blanches »… elle est néanmoins considérée comme un gibier à plumes… Se situe-t-elle donc à mi-chemin entre la volaille et le gibier ?…

Le gibier est considéré comme une viande « noire » !… Ici, nous ne cuisinons pas « noir » : ceci étant, il nous faut bien classer le gibier quelque part, le gibier à plumes également et par conséquent, la caille aussi !… C’est pourquoi sur le blog nous classerons les viandes noires parmi les ingrédients rouges, par rapport à la catégorie des recettes colorées, tout comme nous avons pour habitude, en lithothérapie par exemple, de classer en principe les pierres et cristaux de couleur noire parmi les cristaux correspondant aux chakras inférieurs, au niveau du chakra racine (rouge !)…

Pour plus d’information concernant le classement des viandes par rapport aux couleurs des recettes du blog, veuillez consulter la page : « Viandes ROUGES, viandes BLANCHES, viandes NOIRES ».

ROUGE ARDEUR

Introduction :

C’est donc la caille que nous choisissons aujourd’hui pour le rouge ardeur !…

caille OK

Nous ajoutons à cela quelques grains de poivre du Sichuan au sein même de la farce, que nous classons ici aussi parmi les ingrédients « rouges », bien que nous aurions pu le mettre dans la catégorie des ingrédients « jaunes », de par son arôme citronné (citron = ingrédient jaune) !… mais comme on dit que le poivre du Sichuan est un aphrodisiaque… alors s’il nous « booste » d’un côté, ne peut-il donc point nous donner de l’ardeur de l’autre ?… (sourire !)

poivre du Sichuan en grains OK

… ainsi que quelques autres ingrédients pour réaliser une farce originale, et à base châtaignes – nous les apprécions autour des fêtes de fin d’année – et à base de Cantal – qui se voudra fondant en bouche-… bref, tout cela saura ravir nos papilles et nous remplir d’ardeur !…

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette recette pleine d’ardeur :

Pour 2 personnes, en guise de plat :

  • 2 cailles « prêtes à l’emploi », d’un poids d’environ 180g chacune
  • Du sel et du poivre du moulin
  • 40g de matière grasse

Pour la farce :

  • 50g de pain complet coupé en cubes (de préférence rassis !)
  • 1 œuf entier
  • 50g de Cantal jeune au lait pasteurisé coupé en mini-brunoise
  • 6-8 châtaignes cuites et pelées au feu, à réduire en petites miettes
  • Quelques graines de poivre du Sichuan à moudre au mortier avant utilisation

Prévoir de la ficelle alimentaire et une grosse aiguille (propre et désinfectée !) pour « coudre » et ficeler les cailles !

2-caille farcie aux châtaignes et au cantal OK

Comment procéder :

Dans un saladier, nous mélangeons tout d’abord le pain, l’œuf, le Cantal jeune, les châtaignes ainsi que les graines de poivre du Sichuan préalablement réduites en poudre au mortier. Nous ajustons en sel et en poivre.

Nous remplissons l’intérieur des cailles de cette farce, en enfonçant bien à l’aide des doigts s’il le faut…

A l’aide de la ficelle et de l’aiguille, nous cousons la caille pour éviter que la farce ne s’échappe lors de la cuisson au four. Nous ficelons également les ailes et les cuisses des cailles joliment, de sorte à ce que pendant la cuisson elles gardent la « position » que nous voulons leur donner au final !

Nous assaisonnons de sel et de poivre les cailles de tout côté et recouvrons de tranches de matière grasse sur le dessus.

Dans le four préchauffé sur 220°C, nous faisons cuire et dorer les cailles en baissant la température sur 200°C, et ce pendant 30 à 45 minutes selon le doré et le croustillant désiré ! De temps en temps, nous veillons à arroser les cailles du jus de cuisson, et nous les retournons à mi-cuisson afin qu’elles soient bien cuites et dorées dessus-dessous !

Lorsque les cailles sont cuites et dorées à souhait, il nous faut déguster de suite, tant que le Cantal est encore chaud et fondant, et accompagnées du jus de cuisson ! Pour le côté légume, nous pouvons servir du « cardon gratiné au four à l’os à moelle » !…

Petit plus :

Pour que la caille garde à merveille ses arômes, vous pouvez opter pour une cuisson en papillote !

3-caille farcie aux châtaignes et au cantal OK

Mettez-vous au rouge, pour…

… Vous stimuler, vous tonifier, vous activer… au niveau physique…

… et agir au niveau du chakra racine « Muladhara »

*************************************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie