Moutarde douce maison comme en Bavière !

1-moutarde-douce-maison-comme-en-baviere-ok

 

Ah… ce qu’elle me manquait cette bonne moutarde douce que j’avais l’habitude de manger du temps où je vivais en Bavière !… Et depuis le temps que je souhaitais en faire une maison, et bien aujourd’hui,  c’est chose faite, et je suis super heureuse, car de la personnalité, elle en a cette moutarde !

… En plus, elle se garde longtemps au réfrigérateur… suffisamment longtemps, pour pouvoir me laisser le temps de faire des saucisses blanches maison, comme les véritables « Weisswurst » de là-bas  et les accompagner de cette moutarde douce et même peut être d’un Bretzel fait maison !… à suivre donc !…

JAUNE PERSONNALITÉ 

 

Introduction :

Ce sont les graines de moutarde que nous choisissons aujourd’hui pour le « jaune personnalité »

moutarde en graines OK

… ainsi que le citron jaune

0-citron OK

… et le vinaigre de cidre.

vinaigre de cidre de Normandie OK

Nous ajoutons à cela le nécessaire pour préparer ce super condiment, qui saura agrémenter bien des plats d’une grande personnalité !…

 

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette recette dotée d’une grande personnalité :

Pour réaliser un petit verre de moutarde douce :

  • 50g de graines de moutarde jaune
  • 40ml d’eau
  • 25g de sucre en poudre
  • 10g de miel de fleurs liquide
  • 30ml de vinaigre de cidre
  • ¼ de jus de citron jaune
  • 1 mini pincée de clous de girofle en poudre

2-moutarde-douce-maison-comme-en-baviere-ok

 

Comment procéder :

Nous réduisons légèrement en poudre dans un mortier les graines de moutarde.

Nous faisons bouillir l’eau et nous ajoutons ensuite les graines de moutarde réduites en poudre dedans et laissons cuire sur feu doux pendant 10 minutes.

Dans une poêle anti-adhésive et sur feu doux, nous mettons le sucre en poudre (sans matière grasse) et nous le faisons fondre doucement jusqu’à devenir caramel.

Une fois le sucre fondu et couleur caramel, nous ajoutons le miel, le vinaigre de cidre, le jus de citron ainsi que les clous de girofle en poudre, nous mélangeons, et ajoutons ce mélange sur les graines de moutarde bouillies dans l’eau.

Nous mélangeons encore, puis à l’aide d’un mixeur, nous mixons le tout pendant environ 5 minutes, ensuite nous versons dans un verre/bocal que nous fermons hermétiquement.

Avant de pouvoir déguster cette moutarde douce maison, il nous faut la laisser reposer environ 3 jours au réfrigérateur.

Si elle est réalisée selon les règles de l’art, elle se conserve environ 6 mois au réfrigérateur.

Cette moutarde est délicieuse à déguster en accompagnement de saucisses blanches (de vraies saucisses blanches faites maison… un jour, je vous en donnerai une recette sur le blog !), de Bretzel… et d’une bonne bière blanche !… (avec modération, la bière, bien-sûr !)

3-moutarde-douce-maison-comme-en-baviere-ok

Mettez-vous au jaune, pour…

… Vous stimuler, vous tonifier, vous activer… au niveau psychique…

… et agir au niveau du chakra solaire « Manipûra »

*************************************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie

*************************************************************************************************

Croquants aux fruits confits…

1-croquants-aux-fruits-confits-ok2-croquants-aux-fruits-confits-ok

 

La triste anecdote de cette recette est la suivante : à la base, ce devait être – et ressembler tant pour la vue, le goût que pour la texture – une pogne sucrée, comme celle de Romans, préparée avec la même pâte de base que ma « pogne de courgette », sauf qu’on y ajoute des œufs en période pascale !… au bout du compte, cela devait donc plus avoir l’aspect d’une brioche des Rois moelleuse et onctueuse en forme de couronne – à laquelle j’avais pensé ajouter des fruits confits – que de croquants !

Oui, mais voilà : cela vous arrive peut être parfois également, bien que la bonne humeur soit au rendez-vous ainsi que la bonne volonté, et bien c’est le coup de fouet ou la main dans la pâte qui ne malaxe pas tous les ingrédients nécessaires à cette réalisation, comme il le faudrait, et si la pâte ne gonfle pas, problème il y a !

C’est ainsi que d’une brioche on arrive à des croquants !… Comme quoi, tous les chemins mènent aux croquants, même celui de la pogne !

Restons positifs tout de même et gardons à l’esprit que cette triste histoire s’est quand même plutôt bien terminée, puisque je me suis régalée en trempant dans mon thé, pendant plusieurs jours de suite, des croquants que je n’avais pas prévus d’avoir à la maison !

Heureuse suis-je encore, malgré mes imperfections en cuisine, d’être plutôt douée pour les revirements de situation et les rebondissements de recette !… Vive la revisite des recettes traditionnelles !

ORANGE ÉPICURISME 

Introduction :

Ce sont les fruits confits (mélange pastèque, écorces d’oranges et citrons) que nous choisissons aujourd’hui pour le « orange épicurisme »

melange-fruits-confits-ok

Nous ajoutons à cela quelques autres ingrédients nécessaires à la réalisation de ces croquants…  et rien de tel pour se retrouver dans un état d’épicurisme total !…

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette recette pleine d’épicurisme :

Pour environ 25-30 croquants :

(Si vous avez une machine à pain, vous pouvez laisser pétrir la pâte dedans, sinon vous utiliserez vos doigts de fée !)

Pour la pâte :

  • 125ml d’eau tiède, ou éventuellement de lait tiède
  • 1 œuf entier
  • 20g de beurre doux
  • ½ cuillère à café de sel fin
  • 4 cuillères à soupe de sucre en poudre
  • 250g de farine
  • 1 sachet de levure de boulanger
  • 150g de fruits confits (mélange pastèque, écorces d’oranges et citrons)
  • Éventuellement 1-2 cuillères à soupe de fleur d’oranger (à ajouter de préférence tout de suite après l’eau ou le lait)

3-croquants-aux-fruits-confits-ok

4-croquants-aux-fruits-confits-ok

Comment procéder :

Nous versons dans l’ordre dans la cuve de la machine à pain, l’eau tiède, ou le lait tiède, éventuellement la fleur d’oranger, puis l’œuf entier, ensuite le beurre doux, enfin  le sel, le sucre, la farine et la levure.

Nous programmons la machine à pain pour « pétrir » la pâte et laissons faire.

Si vous n’avez pas de machine à pain, vous procédez de la même manière, mais sans !

Lorsque la pâte a fini de pétrir et qu’elle a déjà gonflé, nous la sortons de la machine à pain, nous lui donnons la forme d’une couronne, puis nous la laissons lever ainsi encore 20 minutes environ.

Nous ajoutons alors par-dessus les fruits confits coupés en petits morceaux.

Si nous avons encore du temps devant nous, nous pouvons laisser lever le tout environ 30 minutes avant d’enfourner sur 175°C et de faire cuire 15-20 minutes, puis sur 150°C encore 15 minutes.

Une fois cette « pâte » cuite, soit vous l’aurez aussi mal réussie que moi, et il vous faudra la couper de suite en petits croquants avant que ça ne durcisse trop, soit vous l’aurez hyper mieux réussie que moi, et vous pourrez laisser refroidir avant de déguster !

PS : Je vous montre toutes les photos que j’ai prises… celles de la couronne, qui n’a pas gonflé, et celles de la même couronne (« ratée »donc !)  coupée en croquants !…

5-croquants-aux-fruits-confits-ok

6-croquants-aux-fruits-confits-ok

Mettez-vous au orange, pour…

… Vous stimuler, vous tonifier, vous activer… au niveau émotionnel…

… et agir au niveau du chakra sacré « Swadisthana »

*************************************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie

*************************************************************************************************

Côte d’agneau farcie à l’ail des ours et Sainte-Maure

1-cote-dagneau-farcie-a-lail-des-ours-et-sainte-maure-ok

 

J’avais vu un jour une recette de côte d’agneau farcie au fromage frais d’Eric Sapet… Puis j’ai malheureusement perdu cette recette de vue… Il m’a donc fallu du courage pour la créer de toute pièce selon les seuls petits souvenirs qu’il me restait en tête !

C’est alors que j’ai pensé faire le même style de plat avec une côte d’agneau, du fromage de chèvre mais plus précisément un morceau de bûche Sainte-Maure, des feuilles d’ail des ours, et quelques morceaux de poivrons tricolores, entre autres !…

Et puisque j’innovais complètement, je me suis dit que ce serait sympa de préparer du millet en accompagnement, vu que je n’en avais jamais ni cuisiné ni mangé avant !

En avant toute pour une recette super colorée et super goûteuse !

ROUGE COURAGE 

Introduction :

C’est la côte d’agneau que nous choisissons aujourd’hui pour le « rouge courage »

cote-dagneau-ok

… ainsi que les feuilles d’ail des ours

feuille d'ail des ours, d'ail sauvage OK

… et le poivron rouge.

poivron rouge OK

… Nous ajoutons à cela le nécessaire pour faire un plat qui met en appétit, tant par son visuel que par ses saveurs… Et à nous d’être plein de courage !…

 

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette recette pleine de courage :

Pour 1 personne en guise de plat principal :

Pour la côte d’agneau farcie :

  • 1 côte d’agneau de 100g environ
  • Du sel et du poivre du moulin
  • 4 belles feuilles fraîches d’ail des ours
  • 4 tranches fines de bûche Sainte-Maure, soit 60g environ
  • 1 gros pouce de poivron rouge
  • 1 gros pouce de poivron jaune
  • 1 gros pouce de poivron vert
  • 1/8 d’oignon
  • De la crépine de porc
  • De l’huile d’olive

Pour le millet :

  • 70g de millet décortiqué
  • Le double de volume du millet en bouillon de légumes froid
  • 1 noisette de beurre
  • Du sel et du poivre du moulin
  • 1 cuillère à soupe de crème entière fluide

2-cote-dagneau-farcie-a-lail-des-ours-et-sainte-maure-ok

Comment procéder :

Pour le millet :

Nous versons tout d’abord le millet dans une casserole ainsi que la noisette de beurre et nous faisons fondre ce dernier sur feu doux tout en remuant.

Nous ajoutons ensuite le bouillon de légumes froid par-dessus et nous portons à ébullition.

Alors nous salons légèrement, et nous couvrons pour laisser cuire ainsi jusqu’à absorption totale du bouillon, et ce sur feu doux à nouveau pendant environ 20 minutes, tout en vérifiant la cuisson et en remuant de temps à autre.

Nous gardons au chaud. Nous poivrons si nécessaire et nous ajouterons la crème à la minute juste avant de servir.

Pour la côte d’agneau farcie :

Nous désossons la côte d’agneau, nous salons et poivrons des deux côtés.

Nous coupons poivrons et oignon en mini-brunoise que nous assaisonnons en sel et poivre, ainsi qu’avec un peu d’huile d’olive.

Nous enveloppons chaque tranche de Sainte-Maure d’une feuille d’ail des ours et nous en posons deux de chaque côté de la côte d’agneau.

Par-dessus, nous ajoutons la brunoise de poivrons-oignon et nous enveloppons le tout de crépine de porc méticuleusement, de sorte que le fromage ne coule pas à travers lors de la cuisson… N’hésitez pas d’ailleurs à envelopper de plusieurs tours de crépine votre côte d’agneau bien garnie !

Nous faisons d’abord cuire à la poêle dans de l’huile d’olive, et sur feu plutôt vif, pour bien saisir la crépine de tous les côtés, puis nous finissons la cuisson au four préchauffé et très chaud sur 220°C, pendant au moins 10 minutes, tout en surveillant la cuisson de temps à autres et en baissant légèrement la température si nécessaire.

Reste plus qu’à servir joliment le tout…

Un vrai régal, autant pour les yeux que pour les papilles ! Imaginez-vous devant ce plat, pendant ce week-end de Pâques… original, non ?

3-cote-dagneau-farcie-a-lail-des-ours-et-sainte-maure-ok

4-cote-dagneau-farcie-a-lail-des-ours-et-sainte-maure-ok

Mettez-vous au rouge, pour…

… Vous stimuler, vous tonifier, vous activer… au niveau physique…

… et agir au niveau du chakra racine « Muladhara »

*************************************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie

*************************************************************************************************

Vous appréciez le goût de l’ail sauvage dans votre cuisine ?… Voici quelques recettes qui vous plairont probablement de tester !

Gnocchi maison de feuilles d’ail des ours 

3-gnocchi maison à l'ail sauvage OK

 

Pesto maison de feuilles d’ail des ours 

2-pesto d'ail sauvage OK

 

Ravioli géants à l’ail sauvage, mozzarella et poivron rouge 

2-ravioli géants à l'ail sauvage OK

 

Cromesquis de porc au cœur coulant de beurre d’ail sauvage 

2-cromesquis de porc au beurre d'ail sauvage OK

 

Cuisses de grenouilles au beurre d’ail sauvage 

2-cuisses de grenouilles au beurre d'ail sauvage OK

 

Blinis maison aux boutons d’ail des ours et au curry 

5-blinis d'ail des ours au curry OK

Œufs mimosa à ma façon

1-oeufs-mimosa-a-ma-facon-ok

 

Je ne sais pas si vous avez trouvé des œufs dans votre jardin, mais en ce qui me concerne, j’ai été plutôt gâtée !…

Voici donc en récompense, pour vous, une recette toute simple, mais si joliment dressée, qu’elle ne pourra que ravir vos invités pour Pâques si vous daignez la préparer !…

Toute de jaune vêtue, elle vous procurera, de surcroît, toute la « visibilité » nécessaire pour découvrir les œufs cachés à travers les herbes de votre jardin…

JAUNE VISIBILITÉ 

 

Introduction :

C’est l’œuf entier  que nous choisissons aujourd’hui pour le « jaune visibilité »

1-lait de poule citronné sans alcool à ma façon OK

… ainsi que le curry en poudre

curry en poudre OK

… le vinaigre de cidre

vinaigre de cidre de Normandie OK

… l’huile d’olive

huile d'olive extra vierge OK

… la moutarde fine et la moutarde en graines

moutarde fine OKmoutarde en graines OK

 

… le sésame doré en graines

sésame doré en graines OK

… et l’aneth.

aneth OK

Nous ajoutons à cela le nécessaire pour préparer une jolie assiette colorée de jaune avec des œufs mimosa à ma façon !… Si avec tout cela nous ne parvenons pas à trouver les œufs cachés dans le jardin sans souci de visibilité !…

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette recette procurant une grande visibilité :

Pour 5 œufs mimosa, soit pour 5 personnes en guise d’entrée légère :

  • 5 œufs entiers, à faire cuire dur
  • 1 cuillère à soupe de crème d’anchois
  • 1 à 2 cuillères à café de câpres surfines 7/8mm
  • Quelques graines de moutarde
  • Quelques graines de sésame doré

2-oeufs-mimosa-a-ma-facon-ok

3-oeufs-mimosa-a-ma-facon-ok

Pour la mayonnaise au curry :

  • 1 jaune d’œuf
  • 1 cuillère à café de moutarde fine
  • 1 à 2 cuillères à café de curry en poudre, selon les goûts de chacun
  • 1 cuillère à café de vinaigre de cidre
  • Un peu d’aneth
  • Du sel et du poivre du moulin
  • De l’huile d’olive
  • Éventuellement, quelques brins d’herbe propres pour la décoration de l’assiette !…

4-oeufs-mimosa-a-ma-facon-ok

6-oeufs-mimosa-a-ma-facon-ok

Comment procéder :

Une fois les œufs cuits durs et complètement refroidis, nous les « ouvrons » tout d’abord délicatement sur le dessus à l’aide d’un coupe-œuf-coque, nous retirons le chapeau, et ensuite, à l’aide d’un couteau à lame fine et à bout rond de préférence, nous retirons un peu plus de la coquille, afin d’apercevoir davantage le blanc de l’œuf.

Nous pouvons bien évidemment garder les chapeaux pour la décoration de l’assiette !…

A l’aide d’une cuillère à mokka, nous retirons les jaunes, sans abîmer les blancs, et dont nous mettons de côté les 2/3 pour les ajouter plus tard à la mayonnaise au curry, et l’autre tiers pour l’émietter en mimosa (d’où le nom de la recette !).

Au mieux, nous plaçons les œufs sur des coquetiers ou autres ustensiles de cuisine pouvant les tenir debout et bien droits…

5-oeufs-mimosa-a-ma-facon-ok

7-oeufs-mimosa-a-ma-facon-ok

Nous préparons la mayonnaise en mélangeant le jaune d’œuf avec la moutarde, le curry, le vinaigre de cidre, puis nous la faisons monter au fouet en versant de l’huile d’olive petit à petit en filet, et toujours en fouettant.

La mayonnaise montée et ferme, nous assaisonnons en sel et en poivre, ainsi qu’en aneth, puis nous ajoutons les 2/3 des jaunes d’œufs cuits durs mis de côté, préalablement écrasés à la fourchette. Attention, la mayonnaise doit rester ferme et lisse !

Nous garnissons les blancs d’œufs cuits durs de cette mayonnaise, et ajoutons par-dessus la crème d’anchois, les câpres, ainsi que les graines de moutarde et de sésame doré.

A côté, dans l’assiette, nous parsemons l’autre tiers des jaunes d’œufs cuits durs, préalablement émietté, et qui ressemble de ce fait aux fleurs de mimosa jaunes que l’on connait bien !… et éventuellement, « pour pousser le vice de la décoration de l’assiette encore plus loin », quelques brins d’herbe…

Joyeuses Pâques à vous toutes et vous tous… tout en couleur !…

8-oeufs-mimosa-a-ma-facon-ok

9-oeufs-mimosa-a-ma-facon-ok

Mettez-vous au jaune, pour…

… Vous stimuler, vous tonifier, vous activer… au niveau psychique…

… et agir au niveau du chakra solaire « Manipûra »

*************************************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie

*************************************************************************************************

Vous aimez les œufs, qu’ils soient de poule ou de caille ?… Voici quelques recettes qui vous mettront peut être en appétit :

« Œufs en meurette » version sucrée… 

4-oeufs-en-meurette-version-sucree-ok

 

Œufs au lait de chèvre et coriandre torréfiée

2-oeufs-au-lait-de-chevre-et-coriandre-torrefiee-ok

 

Bouchées de lentilles vertes à l’estragon et œufs de caille « miroir » 

3-bouchees-de-lentilles-vertes-aux-oeufs-de-caille-miroir-ok

 

Œufs de caille panés aux trois dips 

5-oeufs de caille panés aux trois dips OK