Beurres aromatisés en « arc-en-ciel »

 

Et oui, ça peut m’arriver aussi, de ne pas trop savoir où classer une recette ?… !… Si on peut parler de recette, d’ailleurs, car l’article que voici est plutôt une combinaison d’idées qui me sont venues les unes derrière les autres… et tout ça a commencé avec une histoire de beurre !…

Je classerais bien cet article parmi les recettes dites jaune, pour le beurre, mais je préfère laisser le doute vers la couleur arc-en-ciel, vus tous ce que j’y ai mis dedans !

 

… Et oui (encore !…), il y a parfois, des choses, des ingrédients, qui font aller et venir notre imagination, que l’on n’arrive même plus à suivre…

… Bon là, en l’occurrence, le fil conducteur de toute l’histoire, mis à part le beurre, bien évidemment, c’est l’arc-en-ciel !… Ben oui, l’arc-en-ciel comporte à lui seul sept couleurs, en tout cas que l’on arrive à distinguer à l’œil nu, et puisqu’il est question de couleurs dans mes assiettes, voilà… voilà !…

Bon… fort heureusement, cette histoire de beurre ne restera pas dans les placards, une fois que cet article sera publié et lu en masse !… Non, ce sera juste le beurre qui restera un peu, plus ou moins longtemps, dans le bac de mon réfrigérateur, jusqu’à ce que mon imagination se soit encore perdue, ici ou là, pour que je l’utilise dans des recettes colorées !

Ce qu’il y a de bien, je trouve, dans le beurre aromatisé, c’est qu’on peut le conserver assez longtemps, soit au réfrigérateur, soit au congélateur déjà coupé en tranches, et on n’utilise seulement la quantité nécessaire…

Ci-dessous, je vous propose neuf idées de beurres aromatisés… Bien sûr, libre à vous de faire fonctionner votre imagination et votre inspiration comme vous le souhaitez… Soyez créatifs, et laissez-vous guider devant votre armoire à épices pour donner à votre beurre l’allure qui vous ressemble !

… Neuf idées de beurres aromatisés : les sept couleurs de l’arc-en-ciel que nous connaissons bien, rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet, et j’ai ajouté à cela encore deux couleurs, le blanc et le marron (brun).

 

Pour neuf beurres aromatisés :

Prévoir environ 9 x 75g de beurre pommade, soit doux soit demi-sel

Pour le beurre ROUGE :

  • Du beurre demi-sel
  • 1 cuillère à café de paprika doux en poudre
  • 1 cuillère à café de baies roses

 

Pour le beurre ORANGE :

  • Du beurre demi-sel
  • 1 cuillère à café de curcuma en poudre
  • 1 cuillère à café de coriandre en graines

 

Pour le beurre JAUNE :

  • Du beurre demi-sel
  • 1 cuillère à café de curry
  • 1 cuillère à café de poivre du Sichuan

 

Pour le beurre VERT :

  • Du beurre demi-sel
  • 1 cuillère à café d’estragon
  • 1 cuillère à café de cardamome verte en capsules

 

Pour le beurre BLEU :

  • Du beurre doux
  • 1 à 2 cuillères à café de sauge bleue

 

Pour le beurre INDIGO :

  • Du beurre doux
  • 1 à 2 cuillères à café de graines de pavot

 

Pour le beurre VIOLET :

  • Du beurre doux
  • 6 à 8 baies de genièvre
  • 1 cuillère à café de velours de balsamique

 

Pour le beurre BLANC :

  • Du beurre doux
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 cuillère à café de sucre roux

 

Pour le beurre MARRON :

  • Du beurre demi-sel
  • De la noix de muscade à râper fraîchement
  • 1 cuillère à café de graines de lin

 

Comment procéder :

Il nous suffit pour chaque beurre, de le mélanger à la fourchette avec les épices et herbes correspondantes. Puis, de lui donner la forme désirée : soit en boudin, soit en galet, soit autres…  et l’envelopper dans du film fraîcheur. Ensuite, il nous faut laisser le beurre au réfrigérateur pour qu’il redevienne ferme…

Seules petites précisions : pour le beurre VERT, il nous faut au préalable ouvrir les capsules de cardamome verte et ne garder que les grains se trouvant à l’intérieur ; pour le beurre VIOLET, il nous faut couper au couteau finement, ou plutôt réduire en poudre au mortier, les baies de genièvre avant de les incorporer au beurre.

Enfin, reste plus qu’à soit le tartiner sur du pain, soit l’incorporer dans des recettes originales…

 

A titre indicatif, je verrais bien :

* le beurre ROUGE accompagner un filet de poisson blanc, pour lui donner un peu de couleur et le relever en goût ;

* le beurre ORANGE, l’utiliser peut-être pour faire rôtir du melon ou des abricots ;

 

* le beurre JAUNE, pour faire cuire et dorer un émincé de volaille, par exemple ;

* le beurre VERT, pour le tartiner sur du bon pain accompagnant un ceviche de daurade ;

 

* le beurre BLEU, sur une poêlée de pleurotes ;

* le beurre INDIGO, à étaler sur une brioche toute chaude tout droit sortie du four le dimanche matin au petit déjeuner !… ;

 

* le beurre VIOLET, pour y faire poêler une tranche de foie gras ;

 *le beurre BLANC, pour faire dorer à la poêle des tranches de pain perdu ;

 

* et le beurre MARRON, pour faire réchauffer dedans quelques mini-fleurs de chou-fleur encore croquantes !…

A vous la livre de beurre, maintenant, et les mélanges improbables d’épices et d’herbes !

 

 

Publicités

Rouleaux « brisés » de chèvre à la viande de bœuf séchée et poivre Phu Quoc corsé

 

Des rouleaux qui portent vraiment bien leur nom : « brisés », car préparés avec de la pâte brisée, mais aussi car ils se sont brisés, et plus précisément ouverts pendant la cuisson !…

Mis à part ce petit déboire, c’était bon en bouche, et cette recette me permet également de vous présenter le poivre Phu Quoc corsé, que je ne connaissais pas moi-même, avant que je ne le reçoive en cadeau de Food Reporter, suite à un Challenge !

C’est un poivre originaire de l’île Vietnamienne, du même nom : Phu Quoc…

Un poivre dit d’exception, frais et puissant, malgré une certaine douceur qui le qualifie aussi, et qui s’allie en principe très bien avec les viandes blanches, les viandes grillées, les rôtis, les potages et les crudités…

J’ai pensé que ce poivre relèverait bien l’intérieur de mes rouleaux brisés à base de fromage de chèvre et de viande de bœuf séchée…

Je voudrais surtout insister sur le fait que ce poivre, de Ducros, est vendu dans un moulin très bien fait : avec un couvercle, et démontable, si bien qu’il est réutilisable à l’infini, car nous pouvons à nouveau le remplir de poivre, une fois vidé !…

ROUGE FORCE

 

Introduction :

C’est la  viande de bœuf séchée  que nous choisissons aujourd’hui pour le « rouge force »

… ainsi que le poivre de Phu Quoc corsé

… le paprika doux en poudre

… et les baies roses.

Nous ajoutons à cela le nécessaire pour réaliser de succulents et fondants rouleaux farcis… Si avec tout cela nous n’avons pas un regain en force !…

 

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette recette pleine de force :

Pour 5 rouleaux, en guise d’amuse-bouche, ou en accompagnement d’une bonne assiette de salade verte par exemple :

  • 130g de pâte brisée
  • 5 tranches fines de viandes de bœuf séchées
  • 90g de fromage de chèvre (de la bûche, par exemple !)
  • 1 à 2 cuillères à soupe de crème entière fluide
  • 1 cuillère à café de paprika doux moulu
  • 1 jaune d’œuf
  • Du sel
  • Du poivre Phu Quoc corsé du moulin
  • Quelques baies roses

 

Comment procéder :

Nous écrasons le fromage de chèvre à la fourchette, puis nous ajoutons la crème, le jaune d’œuf, le paprika, les baies roses, et nous assaisonnons en sel et en poivre. Nous mélangeons bien.

Nous étalons la pâte brisée en 5 carrés de même taille, nous déposons par-dessus la viande de bœuf séchée, puis nous répartissons le mélange à base de fromage de chèvre dessus.

Nous roulons le tout, en pressant bien sur les bords, pour que les rouleaux ne s’ouvrent pas pendant la cuisson (essayez de faire mieux que moi !…) et pour éviter que le fromage ne coule vers l’extérieur !

Nous mettons à cuire au four préchauffé sur 200°C pendant environ 15 minutes. Nous pouvons servir de suite… chauds, ou au moins tièdes, ces rouleaux sont très goûteux et fondants !

 

Mettez-vous au rouge, pour…

… Vous stimuler, vous tonifier, vous activer… au niveau physique…

… et agir au niveau du chakra racine « Muladhara »

**********************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie

**********************************************************************************

 

Encornets aux poivrons tricolores en tartare

 

Eh bien depuis ma fameuse « Tielle sétoise », je me suis farci plusieurs fois des encornets… Vous allez bientôt me demander si je commence à aimer ce genre de bestioles-là dans mes casseroles et dans mes assiettes… Ce à quoi, je répondrais, si vous le faisiez : « Tant qu’il y a de la couleur !… »

Là, ça se corse un peu pour moi aujourd’hui, car les encornets restent crus dans cette recette, mais d’un autre côté ils restent très tendres ainsi coupés en mini-brunoise… donc pas d’effet caoutchouc !…

Alors, si comme moi, les encornets, surtout crus, ne sont pas votre tasse de thé, prenez votre courage à deux mains, et faites le grand pas pour goûter cette recette quand même… Je vous le promets, vous ne serez pas déçus !…

ROUGE COURAGE 

 

Introduction :

C’est le poivron rouge que nous choisissons aujourd’hui pour le « rouge courage »

 

… ainsi que la tomate ronde

 

… l’oignon

 

… l’ail

 

… le piment de Cayenne entier

 

… le paprika doux en poudre

 

… et le romarin.

 

Nous ajoutons à cela le nécessaire pour réaliser un bon tartare d’encornets, digne de ce nom… Si avec tout cela nous n’avons pas un regain en courage !…

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette recette pleine de courage :

Pour 1 à 2 personnes, en guise d’entrée :

  • 100g d’anneaux d’encornets décongelés
  • 100g de poivron (1/3 rouge, 1/3 jaune, 1/3 vert)
  • 1 tomate pas trop mûre
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 1 petit piment de Cayenne entier à moudre au mortier
  • ½ cuillère à café de paprika doux en poudre
  • Du thym
  • Du romarin
  • De la marjolaine
  • 1 à 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 à 1 ½ cuillère à soupe de vinaigre balsamique
  • 1 cuillère à café bombée de moutarde mi-forte
  • Du sel et du poivre du moulin

 

Comment procéder :

Nous coupons les encornets ainsi que les poivrons en mini-brunoise. Nous faisons de même avec tomate et oignon, et nous coupons finement l’ail. Nous mélangeons.

Nous préparons ensuite la marinade à base d’huile d’olive, de vinaigre balsamique, de moutarde, de piment de Cayenne, de paprika doux, de thym, de romarin, de marjolaine, de sel et de poivre, que nous versons ensuite sur le tartare encornets-poivrons.

Nous remuons bien et laissons ainsi mariner au frais jusqu’au moment de servir, à l’aide d’emporte-pièces… sans oublier les ronds et les boules de pâte croustillants* !

*Lorsque je fis ma tielle sétoise, il me restait de la pâte, et j’avais décidé de la faire cuire en deux ronds de 8cm de diamètre et en quelques boules… et bien je les ai tout simplement intégrés dans cette assiette-là pour le côté croquant !…

Petit plus :

Vous pouvez également ajouter de la courgette et de l’aubergine, pour faire comme une ratatouille crue avec des encornets dedans !…

Autre idée :

Si vous avez des restes suite à cette recette, vous pouvez faire cuire quelques minutes, et vous en servir comme sauce pour un plat chaud de pâtes ou même une salade de pâtes !…

 

Mettez-vous au rouge, pour…

… Vous stimuler, vous tonifier, vous activer… au niveau physique…

… et agir au niveau du chakra racine « Muladhara »

*************************************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie

*************************************************************************************************

Juste un petit coup d’œil sur ma version de la Tielle Sétoise :

Tielle sétoise à ma façon 

 

Dos de cabillaud frit au mélange de Cajun et paprika doux, épinards en branches à la crème et aux 5 baies

1-cabillaud-frit-ok

 

Un plat simple, rapide et pourtant non seulement goûteux mais en plus plein d’énergie et très encourageant !

ROUGE ENCOURAGEMENT 

 

Introduction :

Ce sont les  épinards  que nous choisissons aujourd’hui pour le « rouge encouragement »

épinard frais OK

… et le mélange pour Cajun

melange-cajun-ok

… le paprika doux en poudre

paprika doux moulu OK

… ainsi que le mélange 5 baies.

melange-5-baies-ok

Nous accompagnons de dos de cabillaud, que nous faisons tout simplement frire, et ainsi, que de sentiment d’encouragement va nous envahir après avoir dégusté ce plat !…

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette recette pleine d’encouragement :

Pour 2 personnes en guise de plat principal léger :

  • 200g de dos de cabillaud
  • Un peu de farine
  • 2 cuillères à café rases de mélange de Cajun
  • 2 cuillères à café rases de paprika doux en poudre
  • Du sel et du poivre du moulin
  • De l’huile de friture
  • 200g d’épinards frais en branches
  • 1 grosse noix de matière grasse
  • Un peu de crème entière fluide
  • 2 pincées de 5 baies en graines

2-cabillaud-frit-ok

4-cabillaud-frit-ok

 

Comment procéder :

Nous recouvrons le cabillaud de tous les côtés de farine, nous l’assaisonnons de mélange pour Cajun, de paprika doux, ainsi que de sel et de poivre.

Nous le faisons frire à température moyenne dans l’huile de friture.

Pendant ce temps, nous préparons les épinards : nous les lavons puis nous les faisons revenir dans la matière grasse, nous assaisonnons de sel et de poivre du moulin, et à la fin de la cuisson, nous versons la crème en filet par-dessus, nous remuons et nous parsemons les graines de 5 baies.

3-cabillaud-frit-ok

Mettez-vous au rouge, pour…

… Vous stimuler, vous tonifier, vous activer… au niveau physique…

… et agir au niveau du chakra racine « Muladhara »

*************************************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie

*************************************************************************************************

Voici d’autres recettes de cabillaud que vous trouverez sur le blog !

Dos de cabillaud et radis roses cuits à la vapeur, 

crème de feuilles de radis au gingembre, moutarde à l’ancienne et baies roses

1-cabillaud vapeur OK

 

Aïoli à ma façon 

3-aïoli OK

 

*************************************************************************************************

NB :

Cette recette est réalisée suite à l’émission 2 de Masterchef Saison 5, où lors de l’épreuve sous pression, les candidats se sont retrouvés face à une Boîte Mystère avec du cabillaud et un panier de légumes (dont des épinards !), et où ils devaient préparer un plat avec un choix de cuisson imposée : soit vapeur, soit frit, soit poché… Ici j’ai choisi la cuisson « frite » !… Cette recette est donc comme si j’avais moi aussi été sélectionnée pour poursuivre l’aventure, et voilà une des manières avec lesquelles j’aurais répondu à cette épreuve !…