Beurres aromatisés en « arc-en-ciel »

 

Et oui, ça peut m’arriver aussi, de ne pas trop savoir où classer une recette ?… !… Si on peut parler de recette, d’ailleurs, car l’article que voici est plutôt une combinaison d’idées qui me sont venues les unes derrière les autres… et tout ça a commencé avec une histoire de beurre !…

Je classerais bien cet article parmi les recettes dites jaune, pour le beurre, mais je préfère laisser le doute vers la couleur arc-en-ciel, vus tous ce que j’y ai mis dedans !

 

… Et oui (encore !…), il y a parfois, des choses, des ingrédients, qui font aller et venir notre imagination, que l’on n’arrive même plus à suivre…

… Bon là, en l’occurrence, le fil conducteur de toute l’histoire, mis à part le beurre, bien évidemment, c’est l’arc-en-ciel !… Ben oui, l’arc-en-ciel comporte à lui seul sept couleurs, en tout cas que l’on arrive à distinguer à l’œil nu, et puisqu’il est question de couleurs dans mes assiettes, voilà… voilà !…

Bon… fort heureusement, cette histoire de beurre ne restera pas dans les placards, une fois que cet article sera publié et lu en masse !… Non, ce sera juste le beurre qui restera un peu, plus ou moins longtemps, dans le bac de mon réfrigérateur, jusqu’à ce que mon imagination se soit encore perdue, ici ou là, pour que je l’utilise dans des recettes colorées !

Ce qu’il y a de bien, je trouve, dans le beurre aromatisé, c’est qu’on peut le conserver assez longtemps, soit au réfrigérateur, soit au congélateur déjà coupé en tranches, et on n’utilise seulement la quantité nécessaire…

Ci-dessous, je vous propose neuf idées de beurres aromatisés… Bien sûr, libre à vous de faire fonctionner votre imagination et votre inspiration comme vous le souhaitez… Soyez créatifs, et laissez-vous guider devant votre armoire à épices pour donner à votre beurre l’allure qui vous ressemble !

… Neuf idées de beurres aromatisés : les sept couleurs de l’arc-en-ciel que nous connaissons bien, rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet, et j’ai ajouté à cela encore deux couleurs, le blanc et le marron (brun).

 

Pour neuf beurres aromatisés :

Prévoir environ 9 x 75g de beurre pommade, soit doux soit demi-sel

Pour le beurre ROUGE :

  • Du beurre demi-sel
  • 1 cuillère à café de paprika doux en poudre
  • 1 cuillère à café de baies roses

 

Pour le beurre ORANGE :

  • Du beurre demi-sel
  • 1 cuillère à café de curcuma en poudre
  • 1 cuillère à café de coriandre en graines

 

Pour le beurre JAUNE :

  • Du beurre demi-sel
  • 1 cuillère à café de curry
  • 1 cuillère à café de poivre du Sichuan

 

Pour le beurre VERT :

  • Du beurre demi-sel
  • 1 cuillère à café d’estragon
  • 1 cuillère à café de cardamome verte en capsules

 

Pour le beurre BLEU :

  • Du beurre doux
  • 1 à 2 cuillères à café de sauge bleue

 

Pour le beurre INDIGO :

  • Du beurre doux
  • 1 à 2 cuillères à café de graines de pavot

 

Pour le beurre VIOLET :

  • Du beurre doux
  • 6 à 8 baies de genièvre
  • 1 cuillère à café de velours de balsamique

 

Pour le beurre BLANC :

  • Du beurre doux
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 cuillère à café de sucre roux

 

Pour le beurre MARRON :

  • Du beurre demi-sel
  • De la noix de muscade à râper fraîchement
  • 1 cuillère à café de graines de lin

 

Comment procéder :

Il nous suffit pour chaque beurre, de le mélanger à la fourchette avec les épices et herbes correspondantes. Puis, de lui donner la forme désirée : soit en boudin, soit en galet, soit autres…  et l’envelopper dans du film fraîcheur. Ensuite, il nous faut laisser le beurre au réfrigérateur pour qu’il redevienne ferme…

Seules petites précisions : pour le beurre VERT, il nous faut au préalable ouvrir les capsules de cardamome verte et ne garder que les grains se trouvant à l’intérieur ; pour le beurre VIOLET, il nous faut couper au couteau finement, ou plutôt réduire en poudre au mortier, les baies de genièvre avant de les incorporer au beurre.

Enfin, reste plus qu’à soit le tartiner sur du pain, soit l’incorporer dans des recettes originales…

 

A titre indicatif, je verrais bien :

* le beurre ROUGE accompagner un filet de poisson blanc, pour lui donner un peu de couleur et le relever en goût ;

* le beurre ORANGE, l’utiliser peut-être pour faire rôtir du melon ou des abricots ;

 

* le beurre JAUNE, pour faire cuire et dorer un émincé de volaille, par exemple ;

* le beurre VERT, pour le tartiner sur du bon pain accompagnant un ceviche de daurade ;

 

* le beurre BLEU, sur une poêlée de pleurotes ;

* le beurre INDIGO, à étaler sur une brioche toute chaude tout droit sortie du four le dimanche matin au petit déjeuner !… ;

 

* le beurre VIOLET, pour y faire poêler une tranche de foie gras ;

 *le beurre BLANC, pour faire dorer à la poêle des tranches de pain perdu ;

 

* et le beurre MARRON, pour faire réchauffer dedans quelques mini-fleurs de chou-fleur encore croquantes !…

A vous la livre de beurre, maintenant, et les mélanges improbables d’épices et d’herbes !

 

 

« Parmentier revisité » au chou romanesco, à la cardamome verte et au boudin blanc, tuiles d’Emmental râpé à la moutarde à l’ancienne

1-parmentier de romanesco  et boudin blanc OK

« Cher Antoine Parmentier,

  • Paix en votre âme !
  • Mais ici, je ne peux le nier,
  • Bien que de là-haut vous le souhaitiez,
  • Que je vous proclame,
  • Ma flamme,
  • Pour votre hachis Parmentier,
  • Souvent d’ailleurs apprécié,
  • C’est confuse que j’entame
  • Ma version* du Parmentier,
  • Dont le chou romanesco
  • Et le boudin blanc
  • Seront les grandes vedettes…
  • Car sans vouloir être rococos,
  • Ni faire un fiasco,
  • Sachons être accueillant,
  • Et bienveillant,
  • Devant cette recette
  • Et cette assiette…

… qui sont miennes !… »

Signé… Lydie de « OSER les couleurs dans votre assiette !… »

je prends mon indépendance, quant à la recette traditionnelle, vous le voyez… alors peut-on encore appeler ce plat « Parmentier » ?… je ne sais pas, mais quand je vois comme les grands chefs de nos jours revisitent nos plats de tradition, je me dis que j’en ai peut être le droit aussi, non ?… hihihi !…

VERT INDÉPENDANCE

Introduction :

C’est le chou romanesco que nous choisissons  aujourd’hui pour le « vert indépendance »… que nous aurons le plaisir de déguster dans un hachis Parmentier à ma façon…

chou romanesco OK

 

… auquel nous ajoutons de la cardamome verte

cardamome verte en graines OK

 

… et bien d’autres ingrédients encore, comme du boudin blanc, et surtout de la moutarde à l’ancienne incorporée dans des tuiles d’Emmental râpé…

… depuis que j’ai vécu en Allemagne, en Bavière, je ne peux manger du boudin blanc sans moutarde à l’ancienne… je préférerais, bien évidemment, l’accompagner de moutarde douce, comme celle que l’on trouve là-bas… mais si difficile à trouver en France !… peut-être en ferai-je une un jour maison avec recette à la clé sur le blog !…

Et si avec tout cela nous n’éprouvons pas un minimum de sentiment d’indépendance !…

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette recette apportant indépendance :

Pour 2 personnes, en guise de plat principal :

Pour le Parmentier lui-même de chou romanesco et de boudin blanc :

  • 160g de fleurs de chou romanesco cru à précuire dans de l’eau bouillante salée
  • 1œuf entier
  • 3 capsules de cardamome verte dont on retire les graines
  • Un peu d’Emmental râpé
  • 1 boudin blanc de 125g environ
  • 1 blanc d’œuf,
  • 1 petit oignon
  • Sel et poivre du moulin

2-parmentier de romanesco et boudin blanc OK

Pour 2 à 4 tuiles d’Emmental râpé à la moutarde à l’ancienne :

  • 3 grosses poignées d’emmental râpé
  • 1 jaune d’œuf
  • 1 ½ cuillère à café bombée de moutarde à l’ancienne
  • Sel et poivre du moulin

3-parmentier de romanesco et boudin blanc OK

 

Comment procéder :

Une fois les fleurs de chou romanesco triées, lavées, égouttées et cuites à l’eau bouillante salée avec les graines de cardamome, nous égouttons et nous mixons avec l’œuf entier et nous assaisonnons en sel et poivre.

Nous retirons la peau du boudin blanc, encore cru, et nous le mixons avec le blanc d’œuf et l’oignon… nous assaisonnons en sel et poivre.

Dans un plat à gratin de taille moyenne, nous versons le mélange boudin blanc au fond, nous parsemons un peu de râpé, nous assaisonnons éventuellement encore en sel et poivre du moulin sur le dessus, puis nous ajoutons le mélange chou romanesco et parsemons à nouveau un peu de râpé et nous assaisonnons encore en sel et poivre du moulin si nécessaire…

Nous enfournons dans un four préchauffé sur 220°C et laissons cuire pendant minimum 15 minutes, puis nous faisons gratiner encore environ 5 minutes.

Pendant ce temps, nous préparons les tuiles d’Emmental râpé à la moutarde à l’ancienne : pour cela, nous mélangeons les grosses poignées d’Emmental râpé avec le jaune d’œuf et la moutarde à l’ancienne.

Nous garnissons le fond d’emporte-pièces d’un diamètre de 8cm environ et préalablement disposés sur une plaque anti-adhésive ou sur du papier de cuisson, et nous faisons cuite au four pendant 5 minutes sur 200°C, puis nous laissons refroidir avant de déguster avec le Parmentier !

5-parmentier de romanesco et boudin blanc OK

Mettez-vous au vert, pour…

… Vous nettoyer, vous purifier, vous équilibrer… au niveau émotionnel…

… et agir au niveau du chakra cardiaque « Anahata »

*************************************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie

Boisson lactée de courgette crue au citron vert et à la cardamome verte

2-boisson lactée de courgette au citron vert OK

C’est parti pour une boisson vitaminée, goûteuse et originale !…

VERT AUTONOMIE

Introduction :

C’est la courgette verte crue que nous choisissons aujourd’hui pour le « vert autonomie »

courgette verte OK

 

… ainsi que le citron vert

citron vert OK

 

… la cardamome verte en graines

cardamome verte en graines OK

 

… et l’estragon

estragon herbe dragon OK

 

… pour en faire une boisson lactée comblant notre besoin en autonomie !…

 

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette boisson comblant en besoin d’autonomie :

Pour environ 450ml de boisson, soit pour 2 à 3 personnes :

  • 230g de courgette verte crue à laver (non épluchée)
  • Quelques gouttes de jus de citron vert
  • 1 cuillère à café rase d’estragon
  • 150ml de lait ½ écrémé
  • 3-4 capsules de cardamome verte
  • Quelques graines de sésame noir complet bio
  • Zeste de citron vert (facultatif)

1-boisson lactée de courgette au citron vert OK

 

Comment procéder :

Nous faisons tout d’abord chauffer le lait légèrement sur feu doux avec les capsules de cardamome verte coupées en deux pour que les graines contenues à l’intérieur donnent tout leur goût au lait… Nous laissons ensuite complètement refroidir avant de poursuivre la recette.

Nous mixons la courgette crue lavée mais non épluchée et nous ajoutons le jus de citron vert, l’estragon et enfin le lait à la saveur de cardamome verte.

Nous servons immédiatement et parsemons quelques graines de sésame noir complet avant de s’empresser de déguster !

Éventuellement, nous pouvons ajouter un peu de zeste de citron vert !

3-boisson lactée de courgette au citron vert OK

4-boisson lactée de courgette au citron vert OK

Mettez-vous au vert, pour…

… Vous nettoyer, vous purifier, vous équilibrer… au niveau émotionnel…

… et agir au niveau du chakra cardiaque « Anahata »

*************************************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie