Yaourts maison à la figue fraîche

 

J’adore les yaourts faits maison, et c’est si facile de les préparer quand on a une yaourtière !… Si vous ne me croyez pas, vous n’avez qu’à essayer !

VIOLET CROYANCE 

 

Introduction :

C’est la figue « de type Bourjassote » que nous choisissons aujourd’hui pour le « violet croyance » !…

 

Nous ajoutons à cela le nécessaire pour préparer des yaourts maison, et hop ! Reste plus qu’à laisser prendre, à laisser refroidir et à déguster !…

 

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette recette « croyance » :

Pour 12 yaourts, à réaliser à l’aide d’une machine à yaourts :

  • 250-300g de figues fraîches
  • 5 cuillères à soupe de sucre
  • 1 cuillère à soupe d’eau
  • 1,5l de lait entier UHT (ou ½ écrémé, mais pas écrémé, car avec ce dernier les yaourts ne prennent pas !)
  • 2 pots de yaourts nature, soit 2x125g

 

Comment procéder :

Nous lavons les figues, les coupons en quartiers, puis les faisons revenir brièvement à la casserole sur feu doux avec le sucre et l’eau. Nous laissons ensuite tiédir, puis répartissons le tout au fond des pots.

Nous prenons une partie du lait et le mélangeons aux yaourts, jusqu’à ce que le liquide soit homogène, puis versons le reste du lait et mélangeons encore.

Nous versons le mélange lait-yaourts dans les pots par-dessus les figues, et mettons dans la machine à yaourts pour 8 heures.

Nous laissons ensuite refroidir à température ambiante, puis au frais minimum 4 heures avant de déguster !

Pour connaître mes « Petites astuces pour les yaourts », veuillez cliquer ici !

Conseil :

Au cas où vous ne souhaiteriez pas avoir comme un genre de compotée de figues au fond des yaourts, je vous recommande tout de même d’éviter de mixer directement les figues fraîches dans le lait, car elles auront tendance à rendre vos yaourts âpres et acides, voire même « impropres » à la consommation à cause du goût plus que désagréable !… Je vous conseille alors plutôt de faire infuser une plus grande quantité de figues dans une partie du lait préalablement chauffé, ensuite de filtrer, de laisser refroidir et enfin de mettre en yaourtière !…

 

Mettez-vous au violet, pour…

… Un nutriment cicatrisant et protecteur… au niveau psychique…

… et agir au niveau du chakra coronal « Sahasrara »

************************************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie

************************************************************************************************

Voici une autre recette de yaourts faits maison, que vous trouverez sur le blog :

Yaourts maison au citron et à la cardamome verte 

 

« Bonbons » de figues sur nuage crémeux de bleu du Vercors-Sassenage

 

Entre « bonbons », figues et fromage bleu… comment s’imaginer quoi que ce soit à la lecture seule du titre de ma recette du jour ?…

… en fait, au départ, je voulais tout simplement envelopper des morceaux de figues dans de la pâte, de telle sorte qu’on aurait dit des bonbons enveloppés dans du papier

… oui, mais voilà : de l’idée dans la tête au dressage dans l’assiette, il y a du changement !…

… ceci dit, une recette néanmoins intéressante, goûteuse… et pour les bonbons, il n’y a qu’à développer son petit côté artiste, et laisser son imagination devenir débordante… si si, je vous assure : cela suffit pour voir en ces petites choses flottant sur le nuage crémeux de bleu, des bonbons !

BLEU JUSTICE 

 

Introduction :

C’est le Bleu du Vercors-Sassenage que nous choisissons aujourd’hui pour le « bleu justice ».

 

Nous ajoutons quelques autres ingrédients, de quoi concocter une entrée originale et goûteuse !…

 

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette recette « justice » :

Pour environ 7 bonbons de figues, en guise d’entrée copieuse par exemple, et/ou à accompagner d’une salade :

  • 200g de pâte brisée, à étaler et à diviser en 7 rectangles de 10x10cm environ
  • 2-3 figues fraîches
  • 1 jaune d’œuf
  • 2 cuillères à soupe de poudre d’amandes
  • 1 cuillère à soupe bombée de sucre roux
  • Du poivre du moulin, mais pas de sel !
  • 1 filet de miel de fleurs liquide
  • 5 cuillères à soupe de crème entière fluide
  • 90g de Bleu du Vercors-Sassenage
  • 1 cuillère à café de sauge bleue
  • 1 filet de velours de balsamique

 

Comment procéder :

Nous lavons les figues et nous les écrasons à la fourchette, puis nous les mélangeons au jaune d’œuf, et ajoutons la poudre d’amandes, le sucre roux et assaisonnons de poivre, tout en mélangeant.

Après avoir étalé et divisé la pâte brisée comme ci-dessus décrit, nous répartissons le mélange de figues au centre de chaque rectangle de pâte.

Nous fermons de tous les côtés, comme si nous enveloppions un bonbon dans du papier, en appuyant bien sur les bords et en tournant bien les deux extrémités pour colmater le tout.

Nous mettons à cuire au four préchauffé sur 180°C pendant environ 15-20 minutes, en surveillant la cuisson de temps en temps.

Pendant ce temps, nous faisons chauffer sur feu moyen la crème dans une casserole, puis ajoutons le Bleu coupé en morceaux et laissons fondre doucement.

Nous parsemons la sauge, nous assaisonnons en poivre, et gardons le tout au chaud, jusqu’au moment de servir.

Lorsque les « bonbons » sont cuits et dorés, nous les servons de suite sur la sauce crémeuse au Bleu du Vercors-Sassenage encore chaude et onctueuse, et nous versons en filet le miel liquide ainsi que le velours de balsamique sur le tout…

… ça ne paye peut être pas de mine par rapport à l’image que j’avais au départ dans la tête, mais au final, au niveau gustatif, c’est plutôt très bon !…

PS : pour m’amuser un peu, comme il me restait un peu de pâte brisée, j’ai formé quelques billes et les ai faites cuire en même temps que les bonbons au four !…

 

Mettez-vous au bleu, pour…

… Son côté sédatif, calmant et dispersant… au niveau physique…

… et agir au niveau du chakra laryngé « Vishuddha »

*************************************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie

*************************************************************************************************

 

Sabayon minute aux figues fraîches et porto rouge

 

Jusqu’à ce jour, j’avais toujours préparé mes sabayons au bain-marie, et m’étais à chaque fois étonnée qu’ils retombent aussitôt retirés de la source de chaleur…

… J’ai donc tenté aujourd’hui de réaliser un sabayon « minute », cuit directement dans la casserole, sans bain-marie… et bien figurez-vous que mon sabayon n’a jamais été aussi bon, tout en étant à la fois ferme et onctueux !

VIOLET CONNAISSANCE 

 

Introduction :

C’est la figue « de type Bourjassote » que nous choisissons aujourd’hui pour le « violet connaissance » !…

 

Nous ajoutons à cela quelques autres ingrédients pour préparer un sabayon minute…

 

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette recette visant la connaissance :

Pour 2 portions de sabayon, en guise de dessert :

  • 60g de sucre en poudre
  • 3 jaunes d’œufs
  • 10cl de porto rouge Tawny Cruz
  • 4 à 6 figues fraîches bien mûres

 

Comment procéder :

Nous lavons les figues, les coupons en brunoise, puis les mixons dans le porto. Nous laissons à portée de mains.

Nous mettons directement dans une casserole les jaunes d’œufs et le sucre en poudre, et nous faisons chauffer sur feu moyen, tout en fouettant… l’important est de ne jamais cesser de fouetter !…

Lorsque le mélange commence à prendre et à doubler, voire même tripler de volume, nous incorporons les figues au porto, toujours en fouettant.

Le sabayon est prêt lorsqu’il ne retombe plus et ne perd pas de son volume, même une fois hors du feu…

Il faut alors servir aussitôt et déguster bien tiède !… à mon goût, ce sabayon aux figues et porto rouge est une tuerie, à un point tel qu’on risque d’en devenir accroc !…

 

Mettez-vous au violet, pour…

… Un nutriment cicatrisant et protecteur… au niveau psychique…

… et agir au niveau du chakra coronal « Sahasrara »

*************************************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie

*************************************************************************************************

 

Pain perdu de figues aux pommes et à la cannelle cuit au four

 

Facile et rapide, vous m’en donnerez des nouvelles pour son goût !

VIOLET LOYAUTÉ 

 

Introduction :

C’est la figue « de type Bourjassote » que nous choisissons aujourd’hui pour le « violet loyauté » !…

 

Nous ajoutons à cela le nécessaire pour préparer un pain perdu cuit au four aux diverses saveurs…

 

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette recette « loyauté » :

Pour environ 2 à 3 personnes, en guise de dessert plutôt copieux !

  • 150g de pain rassis (personnellement, il me restait un bon pavé aux graines de lin…)
  • 5-6 figues fraîches
  • ¾ de pomme rouge
  • 240ml de lait entier
  • 120ml de crème entière fluide
  • 4 œufs entiers
  • 4 cuillères à soupe de sucre en poudre
  • 2 à 3 cuillères à café de cannelle moulue

 

Comment procéder :

Nous coupons le pain en gros cubes et garnissons le fond d’un plat à four avec la moitié du pain.

Nous parsemons par-dessus la moitié de la pomme, préalablement lavée, épluchée et coupée en mini-brunoise.

Nous déposons sur la pomme le reste du pain et finissons par le reste de la pomme.

Nous lavons les figues et les coupons chacune en quartiers puis les déposons joliment sur le dessus.

Dans un saladier, nous battons légèrement, sans les faire mousser, les œufs entiers, en ajoutant petit à petit le sucre et la cannelle moulue, puis nous versons tout en continuant de mélanger, le lait et la crème.

Nous versons cette préparation directement dans le plat à four sur le pain-pomme-figue et nous mettons à cuire au four préchauffé sur 180-200°C pendant environ 25-30 minutes.

Je vous recommande de déguster ce pain perdu chaud, ou tout au moins tiède… avec une boule de glace à la cannelle ou bien à la vanille !

 

Mettez-vous au violet, pour…

… Un nutriment cicatrisant et protecteur… au niveau psychique…

… et agir au niveau du chakra coronal « Sahasrara »

*************************************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie

*************************************************************************************************

Voici une autre manière de préparer une sorte de pain perdu au four, que vous trouverez sur le blog :

Le gratin de pain Venoscin à ma façon