Tartelettes sablées de zeste de clémentine à l’avocat, sabayon à la clémentine et râpé de noyau d’avocat

1-tartelettes sablées de clémentines à l'avocat OK

Vous avez probablement envie de me dire que la combinaison avocat-clémentine m’inspire en ce moment !… et bien oui, c’est le cas !

VERT OUVERTURE

Introduction :

C’est l’avocat que nous choisissons aujourd’hui pour le « vert ouverture », étant donné qu’il est l’ingrédient principal de cette entrée, malgré une forte présence de la clémentine dans le sablé et le sabayon !…

avocat OK

 

Nous ajoutons à cela tout le nécessaire pour concocter des tartelettes de pâte sablée et un sabayon… Pour s’imaginer déguster de l’avocat en dessert, il faut une petite dose d’ouverture, quand même  !…

 

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette recette « ouverture » :

Pour une quinzaine de tartelettes environ, en guise de dessert original :

Pour la pâte sablée :

  • 125g de farine, et un peu plus pour le plan de travail
  • 65g de beurre doux pommade
  • 1 œuf entier
  • 65g de sucre en poudre
  • 1 pincée de sel
  • 2 clémentines non traitées dont nous gardons :
  • La peau de l’une, entièrement coupée en mini-brunoise, à incorporer dans la pâte sablée
  • Le jus et la pulpe des deux, à incorporer dans le sabayon

Pour le sabayon :

  • 2 jaunes d’œufs
  • 30g de sucre en poudre
  • 2 cuillères à café rases de farine (facultatif)
  • 2 avocats, dont nous coupons la chair en tranches et dont nous gardons les noyaux pour les râper et les faire dorer à la poêle

2-tartelettes sablées de clémentines à l'avocat OK

 

3-tartelettes sablées de clémentines à l'avocat OK

 

Comment procéder :

Du bout des doigts, nous travaillons le beurre pommade coupé en cubes avec le sucre et la peau de clémentine.

Nous ajoutons l’œuf tout en malaxant, puis le sel et la farine, jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène que nous formons en boule. Si nécessaire, nous ajoutons un peu de farine tout autour pour ne pas qu’elle colle, et nous la laissons reposer environ 30 minutes au frais enveloppée dans du film fraîcheur.

Nous aplatissons la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie sur une surface farinée puis nous la détaillons en ronds avec un emporte-pièce de 8cm de diamètre (nous obtenons environ 15 tartelettes).

Nous les faisons cuire au four préchauffé sur 220°C, puis baissé à 200°C pendant environ 15 minutes.

Pendant ce temps, nous coupons les avocats en tranches que nous réservons, et nous râpons les noyaux que nous faisons dorer à la poêle sans ajout de matière grasse.

Lorsque les tartelettes sablées sont cuites, nous les sortons du four et les laissons refroidir avant de poser dessus 3 jolies tranches d’avocat sur chacune.

Nous préparons le sabayon à la dernière minute. Pour cela, nous préparons un bain-marie, et nous faisons monter les jaunes d’œufs au fouet avec le sucre, le jus ainsi que la pulpe des clémentines, et si nécessaire nous ajoutons un peu de farine pour faire prendre plus vite le sabayon (mais ça, ça s’appelle un peu « tricher » !).

Lorsque tout est prêt, nous servons le sabayon par-dessus les tartelettes sablées garnies des tranches d’avocat et nous parsemons un peu de noyau d’avocat râpé et doré.

4-tartelettes sablées de clémentines à l'avocat OK

 

5-tartelettes sablées de clémentines à l'avocat OK

 

Mettez-vous au vert, pour…

… Vous nettoyer, vous purifier, vous équilibrer… au niveau émotionnel…

… et agir au niveau du chakra cardiaque « Anahata »

 

*************************************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie

Éclairs « ratés » de clémentines à l’avocat

1-éclairs ratés de clémentines à l'avocat OK

Une recette très goûteuse, quand bien même les éclairs n’ont pas gonflé comme il aurait fallu !

ORANGE EXUBÉRANCE

Introduction :

C’est la clémentine que nous choisissons aujourd’hui pour le « orange exubérance »… bien que l’avocat soit également bien présent dans cette recette !

clémentine OK

 

Nous ajoutons à cela quelques autres ingrédients nécessaires à la réalisation d’éclairs…  et rien de tel pour se retrouver dans un état d’exubérance totale !…

 

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette recette pleine d’exubérance :

Pour une quinzaine de petits éclairs, si vous les réussissez ! (sinon, si vous les ratez comme moi, la quantité sera pour 7/8 personnes !) :

Pour la pâte à éclairs :

  • 0,125l d’eau
  • 50g de beurre
  • 65g de farine
  • 2 œufs entiers
  • Une pincée de sel
  • 2 cuillères à soupe bombées de sucre en poudre
  • Le zeste d’une clémentine entière non traitée

Pour le glaçage à la clémentine :

  • 1 clémentine entière non traitée
  • 200g de sucre glace

Pour la crème d’avocat :

  • 1 avocat entier, dont nous gardons le noyau !
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
  • 1 goutte de lait (facultatif)
  • 2 cuillères à soupe rase de sucre roux

2-éclairs ratés de clémentines à l'avocat OK

 

3-éclairs ratés de clémentines à l'avocat OK

 

Comment procéder :

Dans une casserole, nous faisons bouillir l’eau, puis nous faisons fondre le beurre dedans avec le sel et le sucre, nous mélangeons bien, ensuite nous ajoutons le zeste de la clémentine directement dans ce mélange chaud.

Nous ajoutons la farine en une seule fois tout en fouettant vivement sur feu doux puis hors du feu, jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.

Nous ajoutons maintenant les œufs un à un tout en continuant de fouetter, hors du feu, jusqu’à ce que la pâte soit compacte et qu’elle ne colle plus aux rebords de la casserole.

A l’aide d’une poche à douille, nous formons de « jolis tas longs » (boudins de 5-6cm de long) avec cette pâte et mettons à cuire environ 20 minutes dans un four préchauffé sur 200°C.

Pendant ce temps, nous préparons le glaçage des éclairs. Pour cela, nous coupons la clémentine en deux et retirons éventuellement les pépins s’il y en a. Ensuite, nous la mixons entièrement (peau, chair, etc.).

Nous ajoutons une cuillère à soupe de cette clémentine mixée au sucre glace, et nous mélangeons ; nous ajoutons encore une cuillère à soupe de ce mélange tout en remuant… jusqu’à ce que le mélange ait une belle consistance. Nous réservons.

Nous préparons également la crème d’avocat.  Nous coupons ce dernier en deux, nous retirons la peau et nous gardons précieusement le noyau !

Nous mixons la chair d’avocat puis ajoutons crème, lait (facultatif), sucre roux et mélangeons bien le tout. Nous réservons au frais.

Nous râpons le noyau d’avocat et le faisons dorer à la poêle sans ajout de matière grasse. Nous réservons.

Lorsque les éclairs sont cuits, nous les laissons tout d’abord refroidir avant de les remplir de crème d’avocat, en faisant une mini entaille sur le dessous. (Si comme moi vos éclairs n’ont pas suffisamment gonflé pendant la cuisson, pas de panique : vous n’aurez qu’à en prendre deux et mettre votre crème d’avocat entre les deux comme si c’était un sandwich !… c’est moins tape-à-l’œil, mais c’est bon quand même !…)

Nous versons joliment le glaçage à la clémentine sur le dessus et parsemons ça et là le noyau d’avocat râpé et doré à la poêle.

4-éclairs ratés de clémentines à l'avocat OK

5-éclairs ratés de clémentines à l'avocat OK

Mettez-vous au orange, pour…

… Vous stimuler, vous tonifier, vous activer… au niveau émotionnel…

… et agir au niveau du chakra sacré « Swadisthana »

 

*************************************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie

Gazpacho d’avocat à la clémentine, avocat poêlé, clémentine caramélisée et chips de noyau d’avocat

1-gazpacho d'avocat à la clémentine OK

Entre la clémentine et l’avocat, mon cœur balance !… et mes papilles aussi !…

VERT BALANCE

Introduction :

C’est l’avocat que nous choisissons aujourd’hui pour le « vert balance », étant donné qu’il est l’ingrédient principal de cette entrée, malgré une forte présence de la clémentine !…

avocat OK

 

Nous ajoutons à cela tout le nécessaire afin de balancer/équilibrer toutes les saveurs dans une seule et même assiette !…

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette recette « balance » :

Pour une personne, en guise d’entrée sucrée-poivrée plutôt copieuse :

  • 1 avocat entier, dont nous gardons 3 belles tranches à faire poêler dans de l’huile d’olive, et dont nous mixons le reste pour le gazpacho ; nous gardons également le noyau que nous préparerons en chips !
  • De l’huile d’olive pour faire poêler les tranches d’avocat et pour faire frire les chips de noyau d’avocat

3-gazpacho d'avocat à la clémentine OK

  • 1 gousse d’ail (ou ½  selon le goût de chacun !)
  • 1 cuillère à soupe bombée de crème fraîche épaisse
  • Du poivre du moulin, mais pas de sel
  • 1 cuillère à café de vinaigre de cidre
  • 2 cuillères à café d’huile d’olive
  • 60ml de lait ½ écrémé très froid
  • 3 glaçons au minimum

2-gazpacho d'avocat à la clémentine OK

  • 1 clémentine entière non traitée, dont nous gardons 3 belles rondelles à faire caraméliser, et dont nous gardons le reste en jus à incorporer dans le gazpacho
  • Un peu de farine
  • 1 blanc d’œuf légèrement battu
  • Du sucre roux
  • 1 grosse noix de beurre

4-gazpacho d'avocat à la clémentine OK

 

Comment procéder :

Nous coupons l’avocat en deux soigneusement de sorte à pouvoir nous servir de la peau en guise de « bol » pour le gazpacho au moment de servir… peau que nous lavons sous un filet d’eau et à l’intérieur et à l’extérieur.

Nous retirons le noyau que nous gardons précieusement ; nous coupons 3 belles tranches d’avocat que nous mettons de côté pour le moment.

Nous mixons le reste de la chair de l’avocat avec l’ail, la crème, le lait, le poivre, le vinaigre de cidre, l’huile d’olive, ainsi que le jus du reste de la clémentine, et juste au moment de servir, nous remixons très brièvement avec les glaçons. Nous plaçons au frais en attendant.

Nous faisons poêler dans de l’huile d’olive les tranches d’avocat jusqu’à ce qu’elles soient dorées à l’extérieur et moelleuses à l’intérieur.

Pendant ce temps, nous coupons le noyau d’avocat en tranches très fines, puis nous les faisons revenir dans de l’huile d’olive très chaude pour leur donner et l’aspect et le goût de chips !… (Vous verrez, c’est étonnamment bon et au goût et pour la santé !). Nous posons les chips sur du papier absorbant pour les débarrasser de leur gras.

Nous préparons également en même temps que le reste, les rondelles de clémentine que nous faisons caraméliser dans le beurre après les avoir, une à une, recouvertes d’abord de farine, puis de blanc d’œuf, et de sucre roux.

Lorsque tout est prêt, nous n’avons plus qu’à servir le tout : une assiette facile à préparer, bien qu’il faille sortir toute une batterie de poêles et de casseroles des placards pour tout préparer en même temps !…

Le gazpacho, une fois mixé à la minute avec les glaçons, est servi dans la peau d’avocat avec quelques chips par-dessus ; les tranches d’avocat poêlées à côté ; les rondelles de clémentines pas loin… à vos couteaux, fourchettes et cuillères !

5-gazpacho d'avocat à la clémentine OK

Mettez-vous au vert, pour…

… Vous nettoyer, vous purifier, vous équilibrer… au niveau émotionnel…

… et agir au niveau du chakra cardiaque « Anahata »

 

*************************************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie

Les « Liebster Award »… et moi !…

Et bien ça y est… j’ai enfin réussi à pondre mon article !… J’en connais trois qui vont être contents !

Il y a plusieurs mois, en janvier, à quelques jours d’intervalle, j’ai été nommée trois fois au « Liebster Award »

… une première fois par « Sharing Cuisine »

… une deuxième fois par « Gigi Cooking »

… et une troisième fois par « The Crazy Oven »

… Déjà que j’ai toujours eu horreur de ça…

c-Les Liebster Award... et moi ! OK

… car ça prend énormément de temps d’y répondre, mais en plus, ça ne sert à rien, car tout le monde s’en fiche, et que très peu de personnes ne lisent tout ce à quoi on a dû répondre pour pouvoir y participer, et qu’au final peut-être un nommé sur les onze au total daignera bien répondre à nos propres questions… Et le tout sans prix au bout du compte, alors que ça s’appelle quand même, ne l’oublions pas, « Award » !…

(… Et d’ailleurs, pourquoi donc cette combinaison de mots anglo-allemands ?… Ce « Liebster-Award » nous viendrait-il tout droit d’Allemagne ?… Alors là, d’un coup, ce prix remonte dans mon estime !… Ahhh, l’Allemagne : mon pays d’adoption !…)

… Enfin bref…

… Et tout ça triplement étoilé en début d’année 2016…

Merci à vous trois, donc, Sharing Cuisine, Gigi Cooking et The Crazy Oven… Un super cadeau que vous m’avez fait là pour aborder la nouvelle année, à laquelle j’ai follement pris la résolution d’y répondre en plus, à titre exceptionnel, et je me demande encore pourquoi !!!…

Oui, mais, je vous le dis de suite : une fois cette triple nomination au Liebster Award derrière moi et non plus devant, j’aurai fait ma B.A. pour les trente prochaines années à venir en cette matière ! À bon entendant !

Alors voilà, j’ai eu plus de deux mois pour me crêper le chignon à ce sujet, et pour trouver les réponses aux questions posées, que vous trouverez plus bas dans cet article

Par contre, ne vous déplaise, je ne vais pas totalement faire ce qui est demandé d’ordinaire : explication :

Je n’ai pas l’intention de nommer à mon tour onze personnes, qui se diraient en recevant mon message de nomination, si je le faisais, « Oh non, je suis encore nommé(e) »… Non, inutile et perte de temps totale et absolue !…

… J’ai, je pense, une meilleure idée pour compenser ce petit manque :

Si 11 personnes, qui liront cet article, n’ont jamais été nommées au « Liebster Award » bien qu’elles aient envie depuis longtemps d’y participer, alors, elles n’auront pour cela qu’à me laisser un commentaire en ce bas de page, et je me ferai un plaisir de nommer le nom de leur blog (culinaire…) et de mettre le lien de leur blog sur cet article… et bien évidemment, je me ferai une joie de pouvoir lire leurs réponses à mes questions pour apprendre à les connaître davantage ! Marché conclu ???…

Les 11 blogs en voie d’être nommés par moi-même sont :

Mes 11 questions sont : (la question que je me pose à l’instant est : y-aura-t-il 11 personnes qui voudront bien répondre à ça ?… !…)

  • 1/Pourquoi avoir créé un blog culinaire ? Comment as-tu choisi le nom de ton blog ? Pourquoi ?
  • 2/Où es-tu né(e) ? Et où vis-tu en ce moment ? Et où as-tu déjà vécu sinon ? (ville, département, et/ou région…) Et ta cuisine ressemble-t-elle à ton environnement ?
  • 3/Si tu devais créer un concept de cuisine ou en cuisine, lequel serait-il ? Pourquoi ?
  • 4/Peux-tu nous dévoiler ton vrai prénom ? (pour les « Claude, Dominique and Co », le genre féminin ou masculin est à préciser !…) Et ton âge ? (Non, non, non… je ne cherche pas à me caser !…)
  • 5/Si ton signe astrologique avait un lien direct avec ta cuisine, lequel serait-il ?
  • 6/Quelle est ta couleur préférée… et pourquoi ?

                a/dans ta tenue vestimentaire ?

                b/dans ta décoration intérieure ?

                c/dans ton assiette ?

  • 7/Quelle épice et quelle herbe sont tes préférées dans ta cuisine ? Pourquoi ?
  • 8/Quel est donc ton dessert préféré ? (une seule réponse possible !)
  • 9/Plutôt légumes/féculents, viandes blanches/rouges ou poissons/crustacés ? (plusieurs réponses possibles !)
  • 10/Pourquoi as-tu décidé de participer à ce « Liebster Award » ? (pas le droit de répondre parce qu’il est déjanté !…)
  • 11/Pour finir, tu rassembles tes réponses des questions 3, 5, 6 c, 7, 8, 9, et tu me concoctes une recette en trompe-l’œil avec tout ça ! Cool, non ?… (Pour cela, il faudra bien évidemment me montrer une photo de ta recette une fois finie et joliment dressée sur un plat ou une assiette, ainsi qu’écrire le détail de ta recette, et également me donner les explications de ta recette en lien avec les questions 3 et 5 ! Ta réponse à la question 6 c devra apparaître le plus visiblement possible dans ton plat. Tu devras intégrer les deux ingrédients de la question 7 dans ton plat. Et ton plat devra avoir le visuel de ton dessert préféré de la question 8, peu importe que tu sois plutôt légumes/féculents, viandes blanches/rouges ou poissons/crustacés… tu l’as compris, c’est avec ta réponse à la question 9 qu’il faudra cuisiner ton dessert préféré en trompe-l’oeil !) BON COURAGE !
  • (12/Question supplémentaire et facultative : as-tu pris beaucoup de plaisir à répondre à la question 11 ?…)

*************************************************************************************************

Venons-en maintenant aux choses sérieuses, et au but même de cet article… Voici mes réponses aux questions :

Les questions de Sharing Cuisine :

  • 1/Pourquoi s’être lancé dans l’aventure « blog » ? Dans quel but ? 

Je m’y suis lancée avec un premier blog en mai 2012, qui s’intitulait « Le Blog des Surprises », où je partageais des créations de toutes sortes, mais principalement culinaires, et je parlais déjà des couleurs, mais pas de manière aussi approfondie que maintenant avec, depuis cet été, mon nouveau blog « OSER les couleurs dans votre assiette ! ».

Le but est bien évidemment de partager, donc donner mais aussi recevoir… et aussi, ne le cachons pas, de mettre un lien vers mon activité principale dans l’énergétique !… ce qui m’amène à la question n°2…

PASSE-TEMPS FAVORI OK

  • 2/Mis à part le blog, vous faites quoi dans la vie ?

Je suis Maître Praticienne et Maître Enseignante Reiki, entre autres…

  • 3/Quel plat a marqué votre enfance ?

Probablement les côtes d’agneau à la sauce tomate maison et accompagnées de polenta, de ma grand-mère maternelle, qui, la pauvre, en a vu de toutes les couleurs un jour dans sa cuisine à cause de moi… elle laissait mijoter tout ça avant que la famille n’arrive, et moi, aussi turbulente à l’époque que je suis devenue sage aujourd’hui, je n’avais pas trouvé mieux que de faire de la corde à sauter au milieu de sa cuisine… lorsque ma grand-mère a vu sa poêle de côtes d’agneau à la sauce tomate valdinguer et tomber parterre… ma grand-mère ne fut vraiment pas contente du tout… mais moi, n’ayant déjà pas à l’époque la langue dans ma poche, je lui ai répondu que c’était de sa faute, car elle avait laissé le manche de la poêle dépasser de la cuisinière !… oups ! hic ! Depuis je me suis quand même assagie… je le promets…

  • 4/Quel est votre pire souvenir à la cantine ?

A la cantine, je ne sais plus, mais une chose est sûre, c’est que petite je n’aimais pas du tout la viande rouge saignante… (mes goûts ont changé !)  j’ai d’ailleurs une anecdote à ce sujet… mais à cet instant, la honte m’envahit encore plus qu’avec l’histoire des côtes d’agneau… et ne souhaitant pas « ternir mon image de marque » ici : « bouche cousue » (certains diront que j’en ai soit trop dit, soit pas assez… tant pis pour eux !…).

  • 5/Si vous deviez vous identifier à un chef, vous seriez plutôt « Maïté, Lignac ou Etchebest » ?!

Alors Etchebest, je ne peux tout simplement pas, peu importe lequel des deux, d’ailleurs : celui de Top-Chef, parce qu’il se la joue un peu trop (je sais, c’est aussi l’émission qui veut ça… mais bon !… après, je suis sûre qu’il a du talent en cuisine, mais son personnage à la télé, je n’adhère pas du tout !) ; celui de Masterchef 2015, je ne peux pas non plus… pour en connaître la raison, vous reporter ici !

Maïté, je n’ai jamais vraiment eu l’occasion de regarder, j’avoue… mais je pense que j’aurais pu adhérer avec beaucoup de plaisir, d’après ce que j’en ai entendu…

Et Lignac… ahhh !… rien que pour l’accent : OUI !

  • 6/Où habitez-vous ?

J’habite près de Grenoble, à Saint Martin d’Uriage, à 700 mètres d’altitude environ… entre campagne et montagne : le top pour se ressourcer en énergie, en bon air… et en couleurs naturelles ?!…

  • 7/Où rêvez-vous de partir en voyage, ou d’habiter ?

En voyage : partout, si je le pouvais…

Habiter : s’il vous plait, sur une île déserte, avec quand même une cabane en bois, une couette pour les nuits fraîches, un jardin potager, des poules, des lapins, une chèvre, du feu pour faire cuire mon manioc et mon poisson pêché du matin, une vieille marmite… et le tout sans clôture !

  • 8/Quel aliment adorez-vous cuisiner ?

Un peu tout… je crois que je m’émerveille devant tout et avec tout… j’aime découvrir de nouveaux ingrédients et aliments quand mes finances me le permettent… Sinon, j’aime bien cuisiner les pâtes fraîches maison, car je peux varier à l’infini la sauce qui accompagne et/ou la farce… ma réponse, est-elle donc  « la farine, les œufs » ?… euhhh

  • 9/Quelle est votre plus belle découverte culinaire ?

Plus belle, je ne sais pas, mais en tout cas un dessert que j’ai goûté en Bavière-Allemagne est resté dans ma mémoire : une boule de glace vanille avec un filet d’huile de pépins de courge par-dessus et quelques graines de courge préalablement dorées à la poêle pour accompagner le tout : original et fabuleux en bouche… et pourtant, ça reste un dessert glacé avec de l’huile !

  • 10/Quel est votre plus beau raté en cuisine ?

Ça se dévoile, ça, un raté en cuisine ?…***

  • 11/Et la dernière : si je vous donne quelques clémentines et un avocat, quelle recette allez-vous me préparer ? 

Et bien la réponse les jours à venir sur mon blog, en recettes détaillées (il y en a trois : et oui, j’ai été inspirée !…) et en images !… à suivre donc, mais voici déjà un petit aperçu !

  • Gazpacho d’avocat à la clémentine, avocat poêlé, clémentine caramélisée et chips de noyau d’avocat

1-gazpacho d'avocat à la clémentine OK

 

  • Éclairs « ratés » de clémentines à l’avocat  ***

1-éclairs ratés de clémentines à l'avocat OK

 

  • Tartelettes sablées de zeste de clémentine à l’avocat, sabayon à la clémentine et râpé de noyau d’avocat

1-tartelettes sablées de clémentines à l'avocat OK

 

*************************************************************************************************

Les questions de Gigi Cooking :

  • 1/Quel est ton dessert préféré ?

J’en ai plusieurs, mais puisqu’il ne faut en donner qu’un, alors la crème brûlée… quand elle est réussie !

  • 2/De quelle région es-tu ?

Cela dépend de ce que signifie vraiment la question !… Je suis née dans le Beaujolais (Rhône)… maintenant j’habite près de Grenoble (Isère)… et j’ai vécu dans beaucoup d’endroits différents en Europe, notamment en Bavière (Allemagne) : je considère qu’une partie de moi appartient à cette belle région du sud-est de l’Allemagne !

  • 3/As-tu d’autres passions que la cuisine ?

Oui, plein dans tout ce qui touche l’imagination, l’intuition et la créativité artistique et manuelle !… mais c’est trop long de tout écrire ici… il n’en tient qu’à vous tous de deviner lesquelles !…

  • 4/Pour qui cuisines-tu le plus souvent ?

En tant que célibataire, pour moi… et les « followers » de mon blog !

  • 5/Quelle est ta recette favorite ?

Je n’en ai pas vraiment, mais peut être une recette à base de pâtes fraîches faites maison, du style « ravioli ou tortelloni farcis à… »

  • 6/As-tu un livre de recettes fétiche ?

Oui… celui que j’écrirai un jour !

  • 7/Une astuce de cuisine à nous donner ?

Oui : la cuisine, ça se pèse, ça se calcule, ça se cogite, mais surtout, ça se sent avec tous les sens que la vie nous a donnés : les yeux, les mains, la langue, le nez et même les oreilles !… Si certains ne comprennent pas tout, demandez-moi une explication en commentaire !…

  • 8/Plutôt sucré ou salé ?

Ça dépend : à manger ou à cuisiner ?…

… à manger : alors les deux

… et à cuisiner : alors plutôt salé, car on peut être une bonne cuisinière mais être une horrible pâtissière !…

  • 9/Une recette que tu n’as encore réussie à faire ?

Le caramel… mais maintenant que j’ai un thermomètre, je vais me relancer dans cette tentative avec l’espoir de réussir… enfin !

  • 10/Tes amis t-ont- ils donné un surnom ?

Pour mes amis, c’est Didou… et pour ma famille, c’est Doudou… surnom qui n’a rien à voir avec ma passion culinaire… et lorsque j’étais en Allemagne, on me surnommait « Liddl« , mon vrai prénom étant Lydie et à l’époque en Allemagne la peluche Diddl faisait des ravages ! On aurait déjà dit une « Ratatouille » au féminin ?…

k-Diddl

  • 11/Pourquoi as tu créé ton blog ?

Pour partager ma passion culinaire, et pour pouvoir montrer que l’on peut mettre de la couleur dans son assiette afin d’en retirer une énergie spécifique…

Jour 27 - Flow29Jours - DANS L'ASSIETTE OK

*************************************************************************************************

Les questions de The Crazy Oven :

  • 1/Quelle est ta chanson honteuse préférée ?

Je pourrais répondre « Annie aime les sucettes », mais en fait je préfère les bonbons sans bâton !… (c’est à prendre au sens propre et non figuré !)

Non, mais franchement, ça existe une chanson honteuse ?… non, en fait, aucune !… sauf si pour celles et ceux qui liront mes réponses trouvent qu’écouter Radio Nostalgie (sans vouloir faire de pub !…) du matin jusqu’au soir c’est honteux !…

  • 2/Si tu étais un animal tu serais ?

Un chat… pour enfin, à mon tour, profiter des imbéciles qui pensent que si je me frotte à leurs jambes de pantalon c’est parce que je les aime alors qu’en fait j’attends tout simplement mes croquettes et ma goutte de lait…

… ou alors un oiseau… pour pouvoir regarder le monde d’en haut !

  • 3/Parmi les 7 péchés capitaux tu seras ? (orgueil, avarice, envie, colère, luxure, paresse, gourmandise)… celui qui dit la gourmandise a perdu !

Quelle question !… bien évidemment la gourmandise, même si pour cela je dois perdre et me perdre !

(D’ailleurs, j’ai lu récemment que l’appellation «  péchés capitaux » n’est pas appropriée, car le meurtre, par exemple, ne figure pas parmi les 7 !… L’appellation « vices » serait donc plus judicieuse !…)

  • 4/Tu es plutôt petit-déjeuner, déjeuner, goûter ou dîner ?

Un peu tout à la fois, car en fait, si je m’écoutais, je mangerais toute la journée : j’ai tout le temps faim !…

… mais puisqu’il faut choisir, bien que l’on dise qu’il serait préférable de « petit-déjeuner » comme un empereur, « déjeuner » comme un prince et « dîner » comme un valet (désolée pour le goûter… il semble qu’on l’ait littéralement oublié dans toute l’histoire !…), et bien je peux me passer de manger toute la journée, sauf le soir… il faut dire aussi, qu’en principe, ayant un petit côté artiste, je suis plus du soir, voire de la nuit, que du matin, donc, en me couchant très tard et en ne me levant pas de très bonne heure, je prends mon café à midi (j’exagère un peu !…), l’après-midi je m’active à toutes mes tâches quotidiennes, et le soir je déguste pour deux !

  • 5/Si tu devais associer un peintre à ton plat préféré, quel serait-il ?

Et bien au risque de paraître narcissique aux yeux de toute la blogosphère, ainsi que pas humble ni modeste du tout, ma réponse est : « MOI »… puisque je mets de la « couleur dans mon assiette ! », et qu’un peintre sans couleur n’est pas grand-chose !

Jour 29 - Flow29Jours - COULEUR DU JOUR OK

  • 6/Tu es plutôt mer, campagne, montagne ou …désert (je n’ai pas dit dessert !) ?

Un peu mer, car j’adore l’eau…

Un peu campagne et montagne, car c’est entre les deux que j’habite…

Quant au désert, pas du tout !… par contre, une île déserte : OUI !

  • 7/Carnivore ou herbivore ?

Un peu les deux… je pense que tant que l’on n’a pas d’intolérance ni d’allergie à quoi que ce soit, il faut manger un peu de tout… après, j’avoue ne pas manger de la viande, ni même de poisson tous les jours, et même pas toutes les semaines… mais quand j’en mange, je me fais plaisir !… et j’apprécie tout aussi bien de manger parfois végétarien, mais ce n’est pas pour suivre une mode ni même un principe ou un idéal… c’est plus parce que j’aime varier mon alimentation… et que parfois, j’aime bien manger « vert », cru, léger !

  • 8/Cite un ingrédient dont tu ne pourrais pas te passer en cuisine :

Le poivre !… même dans les desserts parfois… et j’ajoute encore un ingrédient : le sucre roux… présent très souvent jusque dans mes sauces de salade !

  • 9/Quand tu seras grand(e), tu veux faire quoi ?

Bonne question, puisque j’ai déjà bientôt 44 ans !… petite, je voulais être coiffeuse, comme grand-père et tata… puis j’aurais voulu faire un métier manuel et artistique… j’ai étudié les langues et le secrétariat… j’ai ensuite travaillé dans la restauration en salle, pensant ouvrir un jour un Salon de café… et depuis quelques années je suis dans l’énergétique et compte bien poursuivre dans ce domaine…

  • 10/Cigale ou fourmi ?

J’aimerais bien un jour pouvoir dire que l’argent est fait pour être dépensé, mais quand on a les poches vides, c’est toujours plus difficile que lorsqu’on les a pleines !…

Par la force des choses, fourmi… mais à chaque fois que j’ai pu être cigale, alors je ne me suis pas gênée !

  • 11/Associe un mot à ton blog :

« Culino-énergétiquement-coloré » !… et bien si, le mot existe !… nananère !

Jour 19 - Flow29Jours - LETTRES DE L'ALPHABET 2 OK

 

*************************************************************************************************

Je remercie donc ces trois petits coquins « Sharing Cuisine, Gigi Cooking et The Crazy Oven » de m’avoir nommée quasi en même temps… Et nous voilà reparti pour de belles aventures gourmandes !…

Culinairement et énergétiquement vôtre !

Lydie