Mon œuf poché aux bâtons de pomme Granny sur tranche de pain caramélisée

2-mon oeuf poché OK

Un œuf poché, ça se mange en entrée ?… Et bien pas que !… On peut l’accompagner de petites choses acidulées et à la fois sucrées pour en faire une assiette copieuse de dessert et surtout originale !… Ou bien, on peut également le déguster lors d’un brunch… Qu’en dites-vous ?…

JAUNE LOGIQUE

Introduction :

C’est l’œuf que nous choisissons aujourd’hui pour le « jaune logique » !…

1-lait de poule citronné sans alcool à ma façon OK

 

… ainsi que les graines de sésame doré

sésame doré en graines OK

 

… et le vinaigre de cidre

vinaigre de cidre de Normandie OK

 

Nous ajoutons à cela, de la pomme Granny crue en bâtons et une tranche de pain caramélisée… Si avec tout cela nous n’avons pas un esprit logique !…

 

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette recette pleine de logique :

Pour 1 personne en guise de dessert original ou en guise d’entrée sucrée ou bien encore lors d’un brunch un peu spécial !

  • 1 œuf entier extra frais, si possible bio
  • 1 litre d’eau
  • 10cl de vinaigre de cidre (vous pouvez préférer le vinaigre de vin blanc !)
  • 1 tranche de pain
  • 2 noisettes de beurre
  • 2 cuillères à café de sucre roux
  • ¼ de pomme verte Granny
  • Quelques graines de sésame doré

(Personnellement, réalisant cette assiette de manière sucrée, je n’ai pas utilisé de sel pour faire cuire mon œuf poché !)

3-mon oeuf poché OK4-mon oeuf poché OK

Comment procéder :

Nous commençons par faire bouillir l’eau avec le vinaigre de cidre.

Pendant ce temps, nous faisons fondre dans une poêle le beurre, et faisons dorer la tranche de pain des deux côtés, puis nous ajoutons par-dessus chaque côté le sucre roux et faisons caraméliser. Nous réservons.

Nous lavons la pomme Granny et, sans l’éplucher, la coupons en fins bâtonnets et nous réservons jusqu’au moment de servir.

Lorsque l’eau bout, nous glissons délicatement l’œuf entier dedans tout en faisant tourbillonner l’eau au centre de la casserole, et laissons cuire l’œuf pendant 3 minutes chrono ! Ensuite, nous stoppons sa cuisson en le trempant quelques instants dans de l’eau fraîche. Nous l’ébarbons et nous pouvons servir…

… sur la tranche de pain dorée et caramélisée, avec quelques bâtons de pomme Granny et les graines de sésame doré !

Et bien voilà une manière originale de manger un œuf poché!

5-mon oeuf poché OK6-mon oeuf poché OK

Mettez-vous au jaune, pour…

… Vous stimuler, vous tonifier, vous activer… au niveau psychique…

… et agir au niveau du chakra solaire « Manipûra »

*************************************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie

*************************************************************************************************

1-mon oeuf poché OK  2-mon oeuf poché OK

NB :

Cette recette est réalisée suite à l’émission 2 de Masterchef Saison 5, où pour la deuxième épreuve « round 2 » à l’Atelier, les candidats devaient cuisiner un « œuf poché » selon les directives des chefs… c’est-à-dire réussir du premier coup, avec un seul œuf extra frais, et en 10 minutes, à cuire un œuf poché dans 1 litre d’eau bouillante avec 10cl de vinaigre de vin blanc et un peu de sel gros, en faisant tourbillonner l’eau au centre de la casserole et en laissant cuire l’œuf pendant 3 minutes, puis en stoppant la cuisson en plongeant brièvement l’œuf une fois cuit dans un bol d’eau froide, et enfin en l’ébarbant pour lui donner une jolie forme arrondie !…

Cette recette est donc comme si j’avais moi aussi été sélectionnée pour poursuivre l’aventure, et voilà comment j’aurais répondu à cette épreuve… sauf que j’ai ajouté quelques ingrédients en plus pour créer une jolie assiette et un bon plat au final !… Bref… j’ai fait de cette épreuve « ma propre recette » !…sauf que je suis très déçue du résultat de l’œuf poché lui-même : la prochaine, je ferai comme je fais d’habitude : je ne mettrai pas autant de vinaigre !… je pense que c’est ce qui a fait des « bulles » sur mon œuf poché !… Grrr… à moins que ce soit mon choix de vinaigre de cidre et non de vin blanc qui ait produit ce petit désagrément !… en tout cas, merci pour les conseils des chefs, mais la prochaine fois, ce sera selon mes propres astuces et pas les leurs !!!

Macarons « meringués » à l’estragon

1-meringues-macarons à l'estragon OK

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je trouve que j’ai quand même l’art de trouver les bons titres pour mes recettes pour me sortir d’affaire, surtout quand elles sont un peu ratées !…

Je vous avais déjà fait part de mes difficultés à utiliser une poche à douille… En fait, ce n’est pas tant la poche à douille qui me pose problème quant à la tenir dans les mains, ni la remplir, ni presser dessus pour en faire sortir la texture du moment…

Non… Ce qui me pose problème, c’est le résultat de ce qui en sort, au niveau visuel, bien évidemment !…

Alors pour vous faire croire à tous que l’allure « macarons » de mes meringues a été délibérément cogitée et voulue, au lieu d’écrire « meringues à l’estragon ratées », je vous propose tout simplement des « macarons meringués à l’estragon »

Et là, à vous tous de me dire : « Wouahhh… je n’y aurais jamais pensé !… »

4-meringues-macarons à l'estragon OK

Et bien oui, ce n’est pas d’aujourd’hui que d’une recette ratée en naît une autre ! Repensez donc à la tarte aux pommes des sœurs Tatin… Si elles ne l’avaient pas fait tomber ce jour-là, personne n’aurait su qu’elles en avaient concocté une un jour avec leur propre version et avec brio, puisqu’on en parle encore !…

En sera-t-il de même pour mes macarons-meringués dans quelques siècles ?… Hum… Qui vivra verra !

En attendant que je puisse savourer cette consécration de là-haut, je me contenterai de lire tous vos aimables commentaires et de voir tous vos J’aime

… et bien entendu, je vous livre ici-bas ma recette qui fera peut-être succès et user de l’encre (ou des touches de clavier !)

Juste une petite précision avant cela, aujourd’hui  c’est la deuxième fois que je cuisine blanc sur OSER les couleurs dans votre assiette !…

Comme déjà précisé lors de ma première recette « blanc », beaucoup d’ingrédients/aliments sont blancs au niveau visuel, mais certains ne seront pas classés sur mon blog parmi les ingrédients dits blanc… tels que l’ail par exemple ou l’oignon ou même le champignon, qui, de par leurs propriétés, seront davantage considérés comme des  ingrédients  dits  rouge (ail, oignon)  ou  comme  des  ingrédients  dits  bleu  (champignon) !…

D’ailleurs, j’ai failli classer le sucre parmi les ingrédients dits rouge, puisque ça rebooste un peu quand on est K.O., mais après réflexion, j’ai pensé que ce ne serait pas si évident que ça de le maintenir dans le rouge !…

Pour cette recette de macarons meringués, de couleur BLANC, il n’y a pas d’association avec les chakras… Néanmoins, les ingrédients « blanc d’œuf » et « sucre blanc », il me faut bien les classer quelque part !…

Et si nous devions classer cette couleur de manière un peu plus précise, alors nous le ferions de préférence en l’associant aux couleurs qui représentent les chakras supérieurs, tel que le chakra coronal de couleur violet, comme nous le faisons souvent en litho-thérapie par exemple !…

Mais alors, quel sentiment, quelle émotion, et quel besoin peut-on donc bien associer au blanc des meringues ?… Et bien au risque de me mettre à dos tous les nutritionnistes, diététiciens et naturopathes qui me liront (y-en-a-t-il ?…), pour moi aujourd’hui cette recette est associée au…

BLANC « ENVIE DE SUCRE » !

Pour être moins « cash » dans mon association couleur-besoin, je précise que cette envie, ou ce besoin, de sucre est à consommer avec modération… Il ne faudrait tout de même pas que mes lecteurs tombent en hyperglycémie… à cause de mes « meringues-macaronées » !

Introduction :

C’est le blanc d’œuf que nous choisissons aujourd’hui pour représenter le blanc « envie de sucre » !…

blanc d'oeuf OK

… ainsi que le sucre blanc en poudre

sucre blanc en poudre et en morceaux OK

 

Nous ajoutons à cela un peu d’estragon pour personnaliser le tout… Si avec tout cela, notre envie de sucre n’est pas comblée !…

 

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette recette comblant notre envie de sucre !

Pour une petite vingtaine de meringues :

  • 1 blanc d’œuf à battre en neige
  • 100g de sucre en poudre
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuillère à café d’estragon

2-meringues-macarons à l'estragon OK

 

Comment procéder :

Nous battons le blanc en neige avec la pincée de sel, puis nous ajoutons petit à petit le sucre blanc en poudre, et l’estragon en tout dernier, tout en continuant de fouetter.

Nous formons de jolies petites meringues à l’aide d’une poche à douille (essayez de faire mieux que moi !… ou alors testez vous aussi la découverte du siècle !) directement sur une plaque en silicone, puis nous mettons à cuire doucement au four non préchauffé sur 100°C pendant environ 1 heure.

Reste plus qu’à déguster !

PS : je dois quand même souligner que mes meringues, bien qu’ayant l’apparence de macarons, avaient bien le goût de meringues et que l’estragon leur a donné un goût génial et très intéressant de citron…

C’est pourquoi ces meringues sont idéales soit en guise d’accompagnement d’une tasse de thé, soit en garniture d’une entrée de tomate, par exemple, ou de poisson cru, pour donner un effet croquant à votre assiette !…

3-meringues-macarons à l'estragon OK

*************************************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie