Vacherins individuels de Pâques… génoise chocolat noir-cacao amer, glace chocolat blanc-vanille et meringues

1-vacherin de Pâques OK

Et bien voici ce que j’ai dégusté il y a une semaine pour Pâques… Un Vacherin de Pâques à ma façon…

Ma recette vient un peu tard, je l’avoue, mais en même temps, quand on est bloggeuse, c’est soit on cuisine avant les fêtes et on mange festif avant tout le monde uniquement pour que les recettes soient publiées à temps, soit les recettes de l’année d’avant serviront pour l’année d’après pile le jour où on en aura besoin…

… Soit on fait comme moi la plupart du temps : on cuisine pour le jour J et on publie la recette une semaine plus tard quand tout le monde est déjà rassasié… oups !…

Internet a justement cela de bien : c’est qu’une recette faite une semaine après Pâques 2016 pourra ensuite être lue et vue pendant toute l’année… et elle sera déjà présente et référencée pour Pâques 2017 et toutes les années qui suivront !…

En principe, côté cuisine, je suis plus « salée » que « sucrée », mais ce dessert m’a surpris par son résultat plutôt satisfaisant au niveau visuel, et très satisfaisant au niveau gustatif… Les différentes préparations se marient bien ensemble et je vous le dis : c’est descendu dans mon estomac aussi vite que la glace et le chocolat fondent sous un soleil de 40° !

Ceci dit, je pense que la prochaine fois je ferai mieux, et que j’ai un an pour améliorer les imperfections de ce dessert, notamment au niveau des crèmes qui étaient légèrement trop compactes… il faut dire aussi, que la semaine dernière, il faisait froid dans mes montagnes, que la neige n’était pas loin et que ça n’a pas aidé mon dessert à se réchauffer un peu avant que je ne le déguste sur ma terrasse momifiée par le froid, emmitouflée dans un plaid en laine de grand-maman, bonnet sur la tête et bouillotte aux pieds !

En attendant les améliorations, et avant de vous livrer ma recette, puisque c’est le but même de mon blog, je vous annonce que cette recette va revêtir la couleur du marron… car entre le chocolat noir et le cacao amer, on est servi en cette couleur !

Avant de poursuivre avec le détail de la recette, et comme déjà précisé sur mon blog, la couleur MARRON n’est pas associée de manière spécifique avec les chakras… Néanmoins, le chocolat ainsi que le cacao amer ont certaines propriétés qu’il ne faut pas négliger !

Cependant, si nous devions classer cette couleur quelque part, alors nous le ferions de préférence en l’associant aux couleurs qui représentent les chakras inférieurs, tel que le chakra racine de couleur rouge, comme nous le faisons en litho-thérapie par exemple !…

MARRON STIMULANT

Introduction :

C’est donc le  chocolat noir  que nous choisissons aujourd’hui pour représenter le « marron stimulant »

chocolat noir Nestlé Dessert OK

 

… ainsi que le cacao amer

100% pur cacao non sucré Van Houten OK

 

Si avec tout cela nous n’éprouvons pas de belles émotions et sensations stimulantes !…

 

A mettre dans votre panier, pour pouvoir réaliser cette recette stimulante :

Pour 3 personnes en guise de dessert copieux pour Pâques, soit 3 mini-vacherins individuels :

Pour la glace chocolat blanc-vanille :

Pour le support chocolat noir en forme de tulipe et le dessus des œufs en glace :

  • 300g de chocolat noir
  • 3 moules tulipe, d’un diamètre total de 16,5cm, d’un diamètre au fond de 8cm et d’une hauteur de 6cm environ
  • Du film fraîcheur

Pour la crème de beurre-chocolat blanc :

  • 50g de beurre doux
  • 100g de chocolat blanc
  • 1 sachet de sucre vanillé (facultatif)

Pour la crème de beurre-chocolat noir :

  • 50g de beurre doux
  • 100g de chocolat noir
  • Quelques grains de piments oiseaux forts (facultatif, mais attention de ne pas en mettre trop, car dans le chocolat chaud fondu, le goût va se répandre rapidement, et il ne faudrait pas que la préparation soit trop piquante)

4-vacherin de Pâques OK

Pour la génoise chocolat noir-cacao amer :

  • 270g de farine
  • 300g de chocolat noir
  • 25g de cacao amer
  • 1 sachet de levure chimique
  • 90g de beurre pommade
  • 250g de sucre en poudre
  • 4 œufs entiers
  • 125ml de lait ½ écrémé
  • 2 cuillères à soupe d’huile de tournesol
  • 1 pincée de sel

(J’ai pris comme recette de base la recette de génoise au chocolat du livre « Le Livre d’Or du Chocolat » qui m’a été offert par Cuisine Actuelle, page 220, puis je l’ai modifiée un peu !)

Pour les meringues :

  • 100g de sucre en poudre
  • 1 blanc d’œuf
  • 1 pincée de sel

3-vacherin de Pâques OK

 

Comment procéder :

Pour la glace chocolat blanc-vanille :

Une fois qu’elle est faite et qu’elle a bien pris, nous faisons trois belles boules ayant légèrement la forme d’œuf éventuellement nous utilisons pour cela des moules en forme d’œuf !… et nous enveloppons chaque œuf de glace dans du film transparent et laissons prendre ainsi au congélateur. Nous retirerons le film fraîcheur qu’avant de faire couler le chocolat noir dessus !

Attention :

Cette crème glacée est très onctueuse, mais elle a le défaut de fondre très vite… donc de préférence, la travailler rapidement et ne la laisser que très brièvement hors du congélateur !

Pour le support chocolat noir en forme de tulipe et le dessus des œufs en glace :

Nous faisons fondre le chocolat au bain-marie, puis nous tapissons de chocolat fondu les moules tulipe préalablement recouvert de film fraîcheur et ce de tous les côtés et au fond.

Nous plaçons immédiatement au congélateur deux minutes, puis au réfrigérateur jusqu’au moment de servir ! Nous n’aurons alors qu’à retirer le film fraîcheur délicatement avant…

Nous utilisons le reste du chocolat fondu (en principe il en reste suffisamment !) pour le faire couler sur le dessus des œufs de glace vanille-chocolat blanc…

Mais attention, le chocolat étant chaud, la glace va vite fondre… Il faudra donc être rapide, et procéder œuf par œuf en les replaçant immédiatement au congélateur jusqu’au moment de servir !

Au mieux, d’ailleurs, une fois le chocolat fondu sur le dessus des œufs, mettre chaque œuf debout sur un coquetier au congélateur et laisser prendre ainsi !

5-vacherin de Pâques OK

Pour la crème de beurre-chocolat blanc :

Nous faisons fondre doucement au bain-marie le chocolat blanc, puis hors bain-marie, nous ajoutons le beurre coupé en morceaux et remuons jusqu’à qu’il ait complètement fondu.

Nous ajoutons le sucre vanillé (facultatif), et laissons dans un premier temps refroidir un peu… La crème doit avoir une consistance bien compacte mais suffisamment malléable pour pouvoir l’étaler sans problème plus tard sur une partie des ronds de génoise.

Pour la crème de beurre-chocolat noir :

Nous procédons comme pour celle au chocolat blanc, à la différence, que nous ajoutons (facultatif) quelques grains de piments oiseaux forts.

Pour la génoise chocolat noir-cacao amer :

Nous faisons fondre le chocolat noir préalablement coupé en morceaux au bain-marie, puis nous laissons refroidir légèrement, mais sans laisser durcir !

Nous mélangeons dans une jatte la farine, la levure, le sel et le cacao amer.

Dans un saladier, nous battons le beurre pommade et le sucre en poudre, au mieux avec un batteur électrique, sinon, nous retroussons nos manches et nous réunissons toute notre force dans nos muscles de bras, jusqu’à obtention d’une crème mousseuse !

Nous incorporons dans cette crème les œufs entiers un à un, en mélangeant au fouet après chaque ajout.

Nous ajoutons le reste des ingrédients dans cette crème petit à petit et tout en remuant, au batteur électrique de préférence, et en alternant farine-levure-sel-cacao et lait et huile.

Nous versons cette préparation dans un moule…

(personnellement j’ai pris un moule rond à tarte de 26cm de diamètre et 5cm de hauteur ; la quantité de génoise était plus importante que ce dont nous avons besoin pour réaliser ces trois mini-vacherins individuels… la génoise restante, je l’ai divisée en deux : j’utiliserai une partie en « génoise façon pain perdu » dans une prochaine recette et l’autre partie a été réduite en miettes et sera dorée à la poêle puis parsemée sur des desserts divers pour apporter un peu de croquant au goût chocolat !…)

préalablement recouvert de papier cuisson et nous enfournons dans un four préchauffé sur 180°C et laissons cuire environ de 45 minutes à 1 heure, tout en surveillant la cuisson au couteau de temps en temps… la lame doit être sèche quand la génoise est cuite !

Nous laissons refroidir une bonne demi-heure avant de couper à l’aide d’emporte-pièces la génoise en trois « ronds » d’un diamètre de 8cm. Puis nous coupons dans l’épaisseur chacun des trois ronds en trois tranches égales. Nous réservons.

Nous posons 3 ronds de génoise sur une plaque/assiette, nous les nappons de crème au chocolat blanc ; par-dessus un autre rond de génoise ; nous nappons de crème au chocolat noir.

Avec un emporte-pièce de 2,5cm de diamètre, nous retirons le centre des trois ronds de génoise restants, puis posons les ronds de génoise « troués » par-dessus la crème au chocolat noir… le « trou » servira de « support » à la boule de glace en forme d’œuf pour qu’elle reste bien droite !

Nous réservons jusqu’au moment de servir… mais si possible, nous les laissons dans un endroit pas trop froid pendant plusieurs avant de déguster pour que les crèmes aient le temps de se « ramollir » un peu !

6-vacherin de Pâques OK

Pour les meringues :

Nous battons le blanc d’œuf en neige avec la pincée de sel et nous ajoutons ensuite le sucre en poudre petit à petit.

Nous versons la préparation dans des mini-moules à financiers… Vous pouvez bien évidemment préférer les façonner joliment à l’aide d’une poche à douille !

Nous les enfournons dans le four froid (four non-préchauffé !) et faisons cuire pendant une heure environ sur 100°C en surveillant la cuisson de temps en temps !

Reste plus qu’à tout servir ensemble à la minute… le « bloc » génoise-crèmes chocolats noir et blanc  au fond du moule tulipe en chocolat noir ; la glace vanille-chocolat blanc en forme d’œuf sur le dessus et les meringues tout autour…

Et oui !… vous allez en surprendre plus d’une et plus d’un !

Un petit plus :

Pour donner un goût unique à la génoise, vous pouvez également l’imbiber d’un liquide comme par exemple un sirop à la vanille ou bien un alcool ou une liqueur…

NB : Je me suis servie comme base pour cette recette de la recette « Vacherin au chocolat » du livre « Le Livre d’Or du Chocolat » qui m’a été offert par Cuisine Actuelle, page 96, puis j’ai tout remanié en y mettant mon grain de sel !

2-vacherin de Pâques OK

*************************************************************************************************

Culinairement et énergétiquement vôtre,

Lydie

 

Publicités

6 réflexions au sujet de « Vacherins individuels de Pâques… génoise chocolat noir-cacao amer, glace chocolat blanc-vanille et meringues »

  1. Ping : Génoise de chocolat noir et de cacao amer « façon pain perdu » aux fraises | OSER les couleurs dans votre assiette !

  2. Ping : Tarte aux nèfles et romarin | OSER les couleurs dans votre assiette !

Vous appréciez les couleurs dans votre assiette ?... Laissez-moi donc un petit commentaire !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s